Goutte : symptômes, causes et évolution

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Genou

Genouwhitesession/Pixabay

Les patients qui se plaignent de la goutte se font de plus en plus fréquents. Et pour cause, cette maladie toucherait environ un Français sur 10. Mais comment reconnaître les symptômes ? Et surtout, comment être certain qu'il s'agit réellement d'une crise de goutte ?

Les crises de goutte ne passent pas inaperçues

Une chose est sûre, les crises de goutte ne se font pas discrètes. La première chose qui peut vous mettre la puce à l’oreille et la douleur intense (voire même violente) qui l’accompagne. Mais cela n’est, malheureusement, pas suffisant pour affirmer qu’il s’agit réellement d’une crise de goutte.

Quels sont les symptômes de la goutte ?

La goutte se manifeste par l’arrivée soudaine des “crises de goutte”. Pour les reconnaître, vous devez être à l’écoute de votre corps et identifier ces quelques signes :

Des crises nocturnes brusques

Bien souvent, les crises de goutte surviennent brusquement dans la nuit, car c’est à ce moment que vous êtes au repos. La douleur ressentie à ce moment est très intense et se fait sentir au niveau de l’articulation. Généralement, ladite douleur dure entre 6 à 12 heures. Quelles sont les sensations que vous ressentez à ce moment ? Une sensation de brûlure que vous pourrez facilement comparer à un broiement des articulations.

L’atteinte inflammatoire

À cause de ces crises de goutte, votre corps subira une inflammation importante. Crise de goutte il y a lorsque cette atteinte inflammatoire n’affecte qu’une seule articulation. La plupart du temps, elle est localisée au niveau des jambes. Généralement, il s’agira de l’articulation de la base du gros orteil. Bien que ces cas soient assez rares, il se peut également que cette atteinte inflammatoire se manifeste au niveau du genou et de la cheville.

L’état de l’articulation

C’est donc l’articulation qui en pâtira le plus à cause de la goutte. Et les signes sont, heureusement, externes : rougeur, enflure, chaleur, volume et douleur. Il se peut que de la fièvre et des frissons accompagnent les crises.

Les causes de la goutte

Contrairement à certaines maladies, les causes de la goutte sont bel et bien connues :

  • Les abus alimentaires, dont la surconsommation d’aliments riches en graisses et en purines
  • La consommation excessive d’alcool
  • La crise d’acidocétose à cause du diabète
  • La perte d’eau qui est liée à des efforts physiques intenses, de la déshydratation ou encore un jeûne
  • Le stress
  • La prise de médicaments
  • L’origine héréditaire

L’évolution de la goutte

Vous avez noté un ou plusieurs signes annonciateurs de la goutte ? La meilleure réaction face à cela est de consulter un professionnel pour un diagnostic. Bien que sans traitement, la goutte peut disparaître en 1 ou 2 semaines, sachez qu’un traitement adéquat vous permettra de vous débarrasser de la douleur en quelques heures seulement. De plus, si vous laissez la maladie durer, elle peut toucher d’autres articulations comme les mains et les coudes. Ce qui apportera, par conséquent, plus de désagréments et de douleurs. Et si les douleurs étaient, auparavant, brusques, elles deviendraient plus intenses et plus fréquentes.