Comment diminuer le taux d’acide urique ?

Par Falimalala,  publié le 15 novembre 2018 à 15h47.
 3 minutes

Santé

Laboratoirejarmoluk/Pixabay

Parfois, un taux élevé d’acide urique dans le sang peut provoquer des désagréments au niveau de la santé du corps. Les professionnels de la santé nous proposent donc de faire des analyses.

Comment gérer son taux d’acide urique ?

Les effets caractéristiques d’une concentration d’acide urique

Avant toute chose, il est nécessaire de connaître les origines de l’acide urique. Il s’agit, d’un côté, du résultat de l’appauvrissement des acides nucléiques au niveau des cellules. D’un autre côté, l’acide en question peut provenir directement du foie.

D’éventuelles anomalies enzymatiques

Lorsqu’une personne âgée de moins de 20 ans présente des crises de goutte, cela indique une élévation de taux d’acide urique chez cet individu.

Manifestation des hyperuricémies

Les hyperuricémies sont généralement causées par la prise de médicaments comme les antituberculeux, les diurétiques ou encore les laxatifs. Par ailleurs, elles peuvent aussi être dues à une insuffisance rénale.

Les hyperuricémies idiopathiques

Ce genre de trouble est souvent héréditaire. Les hyperuricémies primitives sont parfois liées à la suralimentation, le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité ainsi que l’abus d’alcool.
Les points sur l’analyse d’acide urique

Un dosage sanguin ou urinaire

Le spécialiste recommande souvent un dosage sanguin ou urinaire de l’acide urique pour plusieurs raisons, soit pour vérifier le bon fonctionnement des reins, soit pour déterminer la goutte. Les personnes enceintes ou en surpoids peuvent aussi être impliquées.

Ce genre d’analyse a pour principal but de comprendre la cause de l’élévation du taux d’acide urique au niveau du sang.

Examen du sang et des urines

En général, l’analyse du taux d’acide urique s’effectue à partir d’un examen sanguin, mais également urinaire. Dans le premier cas, le professionnel fait une prise de sang veineux. Dans le cas de l’examen dans les urines, le sujet est demandé d’uriner dans un récipient présenté par le personnel médical.

À noter que le patient doit avoir le ventre complètement vide durant le temps qui précède l’examen.

Comment réduire l’acide urique naturellement ?

De l’eau tiède au citron

Pour éliminer de manière simple la concentration d’urique dans le sang, il suffit de boire, chaque matin, un verre d’eau tiède contenant du jus de citron.

Du bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est une solution efficace pour supprimer l’excès d’acide urique. Nous aurons besoin d’un verre d’eau et d’une demi-cuillère à café du bicarbonate de soude. Après avoir bien mélangé, il faut attendre 5 secondes. Le traitement devra durer 2 semaines pour des prises entre 3 et 4 fois par jour.

L’ail et ses miracles

Il est possible de trouver des minéraux et des vitamines dans l’ail. Ce qui fait de cet ingrédient un moyen pour éliminer l’excès d’acide urique dans le sang. Ainsi, il faudra consommer 2 gousses d’ail cru suivi d’un verre d’eau. Il est conseillé de prendre le remède quotidiennement pour obtenir de meilleurs résultats.

Globalement, il faut veiller à ce que le taux d’acide urique chez l’homme ne dépasse pas les 70 mg/l. Pour les femmes, il doit être en dessous de 60 mg/l. Il est donc utile de joindre un spécialiste pour faire un test, de manière à prévenir la goutte. Toutefois, les traitements ne manquent pas.

Cette astuce à obtenu 3,97/5 à partir de 431 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles