Mieux comprendre et prévenir les saignements de nez

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Mouchoir sur le nez

Mouchoir sur le nezMojpe/Pixabay

Le saignement de nez est un trouble relativement fréquent, surtout chez l'enfant. Souvent bénigne, l'épistaxis peut parfois indiquer une pathologie plus grave.

Saigement de nez : description et causes

Un trouble ORL fréquent

Le saignement de nez, appelé épistaxis en terme médical, se caractérise par un écoulement de sang plus ou moins abondant au niveau des cavités nasales. Ce trouble touche principalement les enfants de 2 à 10 ans, mais aussi les adultes après 50 ans. L’épistaxis devient moins fréquente chez l’enfant au fur et à mesure qu’il s’approche de l’adolescence. L’épistaxis résulte souvent d’une dégénérescence de l’un des capillaires sanguins responsables de l’irrigation de la muqueuse nasale.

Les causes du saignement de nez

Les facteurs susceptibles de déclencher un saignement de nez sont nombreux. Ci-dessous, une liste non exhaustive des causes possibles d’épistaxis :

  • Un traumatisme entraînant ou non une fracture autour de la fosse nasale.
  • Un effort physique intense.
  • Une forte exposition au soleil.
  • Un état de fatigue passager.
  • Un frottement assez vigoureux qui affecte la zone de Kiesselbach Escat (à 1 cm environ de l’entrée de la narine).

D’autres facteurs, comme les sinusites, les suites d’une chirurgie du nez, une tumeur dans la fosse nasale ou une émotion forte peuvent aussi déclencher cette forme d’hémorragie, souvent bénigne.

Réagir à l’épistaxis essentielle

L’épistaxis essentielle, la plus fréquente chez les enfants, se soigne très facilement. Lorsque l’écoulement apparaît, il suffit de s’asseoir et de nettoyer délicatement les fosses nasales avec un mouchoir. Pour stopper l’hémorragie, comprimez légèrement l’aile du nez pendant une ou deux minutes. Une compresse d’eau froide limitera l’écoulement, tandis qu’une mèche hémostatique accélèrera la coagulation. Surtout, évitez de vous pencher en arrière : le sang ne s’écoulera pas ainsi vers la gorge.

Si votre enfant saigne du nez trop souvent, consultez un médecin. Ce dernier peut cautériser la tache vasculaire afin de réduire la fréquence de l’épistaxis.

Saignements de nez : quand faut-il s’inquiéter ?

En cas de saignements abondants

L’épistaxis bénigne se caractérise par un écoulement de sang unilatéral et très peu abondant. L’hémorragie disparaît d’elle-même après quelques minutes. Les saignements de nez abondants constituent par contre une urgence médicale, surtout si l’écoulement est bilatéral. Le trouble est encore plus inquiétant s’il est répétitif et accompagné d’une déglutition de caillots sanguins. Dans ce cas, mieux vaut consulter rapidement pour bénéficier d’une prise en charge immédiate.

Les saignements accompagnés d’asthénie et de pâleur

L’épistaxis est encore plus sévère si elle conduit à une dégradation rapide de l’état de santé général. En cas d’asthénie ou de pâleur à la suite d’un saignement de nez, consultez rapidement votre médecin traitant ou allez directement aux urgences. Ce type de saignements peut être le signe d’une pathologie plus grave, comme la thrombopathie, une rupture d’anévrisme ou la maladie de Rendu-Osler.

Un avis médical est aussi indispensable lorsque l’épistaxis provoque une tachycardie ou un affaiblissement plus ou moins sévère. Le médecin procèdera d’abord à un examen local, pour identifier la cause des saignements, puis effectuer une analyse globale pour diagnostiquer une éventuelle maladie sous-jacente.