Pourquoi le savon fait de la mousse ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Se laver les mains au savon.

Se laver les mains au savon.jackmac34/Pixabay

Lorsque vous vous frottez les mains avec de l’eau et du savon, une mousse blanchâtre se forme rapidement autour de vos doigts. Mais, pourquoi le savon mousse-t-il, et est-ce que tous les savons moussent ? Le point.

Pourquoi le savon mousse-t-il ?

La mousse obtenue avec le savon constitue tout simplement des bulles d’air entassées les unes contre les autres, comme lorsque vous brassez de l’air dans l’eau. Dans ce dernier cas, toutefois, les bulles vont rapidement éclater.

Celles qui se forment grâce au savon sont entourées d’une fine pellicule qui les évite d’éclater. Lorsqu’il entre en contact avec l’eau, le savon va libérer un produit « tensio-actif », qui va agir comme une enveloppe autour des bulles. En remontant à la surface, ces dernières ne vont donc pas éclater tout de suite.

Généralement, plus vous vous frottez les mains sous l’eau avec le savon, et plus il y aura de nouvelles bulles qui se formeront grâce aux molécules contenues dans le savon.

Elles se composent à la fois d’ion positif et négatif. La formation de bulles résulte de la réaction qui se produit quand l’ion positif se retrouve en contact avec l’eau.

Est-ce que tous les savons moussent ?

Tous les savons moussent. Toutefois, les savons naturels produisent moins de mousse que les savons industriels, que vous achetez dans les grandes surfaces. Cela est dû à leur composition, qui n’est pas la même.

Le savon naturel est obtenu à partir d’huiles végétales saponifiables, comme l’huile de coco. Les savons industriels se composent, quant à eux, de différentes molécules obtenues grâce à toutes sortes de procédés chimiques, revenant beaucoup moins cher que le recours à des ingrédients naturels.

Le principal objectif des industriels est de proposer un prix de vente attractif aux consommateurs. Leurs savons ont ainsi tendance à plus mousser, contrairement à un savon naturel, à cause du produit tensio-actif moussant utilisé lors de leur conception. C’est par exemple le cas du sodium laureth sulfate. Malgré son pouvoir détergent, ce produit s’avère très agressif et très irritant pour la peau.

On le retrouve pourtant aujourd’hui dans la plupart des gels douche, shampoings, cosmétiques pour le visage, savons de toilette intime, et plus encore.

Comment obtenir un savon qui mousse ?

Contrairement aux idées reçues, le savon qui mousse beaucoup n’est pas forcément le plus efficace. La quantité de mousse produite ne garantit en effet pas la qualité du savon.

Il est d’ailleurs possible de fabriquer vous-même votre propre savon naturel. Il nettoie tout aussi bien qu’un savon industriel et ne présente aucun risque pour la peau. Pour que ce dernier mousse à votre convenance, il suffit de bien doser les ingrédients.

Vous pouvez employer n’importe quel corps gras, mais le résultat dépendra de la matière utilisée. Pour avoir un savon qui mousse beaucoup, vous devez utiliser près de 25 % d’huile de noix de coco durant la préparation.

Vous pouvez aussi ajouter des huiles essentielles pour parfumer votre savon, des colorants, de la cire, du miel, des herbes, etc. L’usage de ces derniers est cependant facultatif.