Quelles sont les causes des sueurs nocturnes ?

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Dormir, pieds

Dormir, piedsWokandapix/Pixabay

La transpiration nocturne est un phénomène relativement fréquent. Ses causes sont nombreuses. Dans certains cas, les sueurs nocturnes révèlent un problème médical grave et nécessitent donc une expertise médicale.

Sueurs nocturnes : qui en est affectée ?

Un dérèglement du système nerveux sympathique

Pendant les périodes de forte chaleur en été, transpirer la nuit est normal, surtout si la chambre est mal ventilée. Certaines personnes transpirent toutefois de manière excessive, en été comme en hiver. Ces phénomènes sont désignés dans le jargon médical comme sueurs nocturnes. Leur apparition peut être régulière ou ponctuelle, selon l’individu.

Un phénomène qui touche plus du tiers des adultes

La transpiration excessive pendant la nuit est souvent liée à un problème de sommeil. Le système nerveux sympathique, à l’origine de la production de sueur, subit alors quelques dysfonctionnements à cause des troubles du sommeil. Les origines de ce dérèglement sont nombreuses.

C’est pourquoi les sueurs nocturnes affectent pas moins de 35 % des individus âgés de 20 à 65 ans.

Quelles sont les causes des sueurs nocturnes ?

Les origines externes

Les origines d’une transpiration excessive pendant le sommeil ne sont pas toujours d’ordre physiologique. Parfois, les sueurs nocturnes résultent simplement d’un stress intense, qui provoque un dérèglement du sommeil pendant la nuit, et donc, une sudation excessive.

Une chambre peu ou trop chauffée peut être aussi à l’origine de ce phénomène. L’organisme humain maintient toujours la température du corps à 37 °C. Si l’environnement extérieur est trop chaud ou trop froid, le corps travaille davantage pour conserver cette température optimale. Cet effort supplémentaire provoque logiquement une transpiration excessive.

D’autres facteurs, comme la consommation abusive d’alcool, une mauvaise alimentation ou une période de sevrage, sont aussi à l’origine des sueurs nocturnes.

Les origines physiologiques

Les sueurs nocturnes sont parfois les symptômes de troubles physiologiques plus graves. La transpiration excessive peut être ainsi liée à des maladies comme le cancer ou la tuberculose. Le lymphome et la maladie de Hodgkin figurent aussi parmi les origines possibles des sueurs nocturnes.

Ces cas sont cependant rares. Les troubles les plus susceptibles de provoquer une sudation excessive pendant le sommeil sont moins graves, mais nécessitent pourtant l’avis d’un médecin. En voici quelques-uns :

  • Un dérèglement hormonal chez la femme, pendant la ménopause ou en début de grossesse
  • Un dysfonctionnement de la glande thyroïdale
  • Des brûlures d’estomac
  • Le syndrome des jambes sans repos
  • L’apnée du sommeil
  • La pleurésie
  • La pyélonéphrite
  • L’hyperhidrose

Que faire en cas de sudation excessive pendant le sommeil ?

Si vous transpirez beaucoup pendant votre sommeil, ne paniquez pas tout de suite. Avant d’envisager le pire, essayer d’identifier des facteurs externes pouvant être à l’origine du symptôme. C’est peut-être un pyjama non adapté, une chambre mal chauffée ou une petite surdose de caféine.

Maintenez la température de votre chambre à coucher à une moyenne de 18 à 22 °C Évitez au maximum les pyjamas et vêtements en tissu synthétique lorsque vous dormez. Privilégiez plutôt ceux en lin et en coton, ou dormez simplement tout nu.

Toutefois, si l’excès de sudation dure plusieurs jours, voire plusieurs semaines, consultez un médecin. Cela peut être le signe d’un problème plus grave.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (277 notes, une moyenne de : 3,96 sur 5)