Qu’est-ce que le burnout ?

Par Falimalala 
 4 minutes
Santé
Ordinateur, appareil photo, homme

Ordinateur, appareil photo, hommelukasbieri/Pixabay

Le syndrome de burnout est une maladie que n'importe quel travailleur peut contracter. C’est un fléau majeur dans le mode du travail, auquel il faut faire attention, quels que soient l’âge et le sexe.

Burnout, c’est quoi ?

À propos du burnout

Le mot « burnout » est un mot inspiré de l’expression anglais « to burn out ». C’est un terme médical qui sert à designer l’épuisement professionnel. Ce dernier regroupe l’accablement à la fois physique, émotionnel et intellectuel lié au travail. Le syndrome de burnout ne concernait au début (dans les années 1970) que les catégories professionnelles liées à la relation d’aide comme les employés sociaux, les agents médicaux et les enseignants.

Aujourd’hui, cette expression concerne tous les secteurs de travail, donc tous les travailleurs qu’il s’agisse d’ouvrier ou employeur. Le burnout est différent de la dépression. En effet, l’origine numéro 1 de cette dernière n’est pas liée à des raisons professionnelles.

Symptôme psychologique

Le domaine psychique est le plus affecté par cette maladie. En effet, la victime perd progressivement sa confiance en soi, ce qui lui provoque la sensation de ne pas être à la hauteur pour effectuer ses tâches. La dégradation de motivation, la pensée négative, le goût de s’isoler, ainsi que le sentiment d’échec demeure en lui. De plus, la perte de mémoire, la confusion, la difficulté de se concerter détériorent sa capacité. Le malade souffrira de troubles comportementaux, il ne sait plus contrôler ses sentiments (chagrin et colère) et son humeur change. L’anxiété et l’insécurité le perturbent. Dans le pire des cas, une envie de suicide peut se former chez le malade.

Symptôme physique

L’épuisement professionnel se manifeste par la fatigue chronique et la perte d’énergie, que même le week-end, les jours fériés ou congés ne suffisent pas pour récupérer de nouvelles énergies. De ce fait, des douleurs comme la lombalgie, l’inflammation musculaire et maux de tête demeurent chez la personne atteinte. De même, l’individu est souvent victime de perte d’autonomie, d’impatience, etc. La perte ou prise de poids, l’insomnie, le manque de sommeil et le trouble digestif ou ulcère d’estomac peuvent aussi caractériser cet épuisement. En complément, il y a les maladies ORL chroniques tels que le rhume, l’otite ou la sinusite.

Cause du syndrome du burnout

La première cause de ce phénomène est une déception due à un déséquilibre entre l’effort réalisé et est le résultat obtenu (salaire, échec, gratitude, etc). Parfois, l’objectif est difficile à atteindre, voire impossible, alors que l’employé a tout fait pour y arriver. Avec le temps, il n’aura plus d’énergie pour poursuivre les longues journées de travail. L’angoisse et la peur de perdre le travail, le souci de travail surchargé et l’urgence dans les tâches entraînent un traumatisme cervical et un stress chronique.

La confusion entre la vie professionnelle et la vie privée, comme les obligations familiales, est également une cause considérable de la déception. Par ailleurs, un des grands facteurs du problème psychologique au travail peut être le manque de communication avec le supérieur et les collègues de travail, l’incapacité à travailler en équipe ainsi que la solitude. Cela s’explique comme un faible soutien social. Le manque de temps à passer avec les proches, l’absence d’activité sportive, peuvent également aggraver le stress.

Diagnostic

L’épuisement professionnel est l’un des problèmes psychologiques le plus fréquent au travail. Il n’est toujours pas évident pour le médecin de diagnostiquer et certifier si un travailleur souffre vraiment d’un burnout ou d’une dépression classique. La consultation d’un psychiatre semble parfois le meilleur moyen pour établir une certitude.