L’élastique : un matériau bien pratique

Par Falimalala 
 4 minutes
Bricolage
Élastiques  de différentes couleurs

Élastiques de différentes couleurscogerdesign/Pixabay

L’élastique, ce matériau très bon marché se compte par centaine dans les foyers. Que faire avec ? Réponse ci-après.

Sa définition et son parcours

L’élastique se distingue par ses propriétés physiques. Il a parcouru un long chemin avant d’arriver à son état actuel.

Que dit la science ?

L’élastique est un matériau solide capable de reprendre sa forme d’origine suite à une déformation. Ce fait s’explique par ce que les physiciens appellent l’élasticité. En effet, grâce à cette dernière, toute déformation devient réversible. Si un corps solide subissant des forces change d’apparence de façon permanente, un corps élastique, lui, revient toujours à son aspect et à sa taille de départ après que des forces lui aient été exercées. Attention ! L’élasticité reste, à ce jour, limitée.

Le Léonard d’Angleterre : son créateur

Celui à qui l’humanité doit l’élastique tel qu’il est aujourd’hui se nomme Robert Hooke. Ce dernier est un scientifique multidisciplinaire qui a marqué le domaine de la physique de son empreinte. Aussi connu sous l’appellation de Léonard d’Angleterre, il a conçu la loi d’élasticité de Hooke.

Un peu de connaissance générale

En matière d’élastique, il faut savoir que :

· Il existe plusieurs corps solides dotés d’élasticité parmi lesquels figurent des métaux et des tissus biologiques.
· Le caoutchouc dans son état naturel est dépourvu d’élasticité.
· Le latex (liquide par lequel s’obtient le caoutchouc) provient de troncs d’hévéas.

Soigner son apparence grâce à un élastique

Cet objet anodin de prime abord peut améliorer le style vestimentaire ainsi que l’aspect esthétique.

L’élastique et les cheveux

Ce matériau demeure un must pour s’attacher les cheveux et pour se coiffer le plus aisément possible. Par exemple, beaucoup l’utilisent encore pour se faire des demi-queues, une queue de cheval ou pour maintenir des tresses. Si possible, évitez les élastiques en caoutchouc, car ils risquent d’abimer les cheveux. En revanche, le silicone convient parfaitement aux cheveux fins.

Un col de chemise trop étroit ?

Dans le cas où le col d’une chemise est trop serré, il suffit de mettre un petit élastique dans la boutonnière puis d’accrocher la boucle autour du bouton. Une cravate dissimulera le tout.

Pour un physique attirant

Les culturistes et autres sculpteurs de muscles croient en l’efficacité de l’élastique de musculation. Moins encombrant qu’une machine ou des altères, il sollicite avec précision les muscles lors des exercices. Par exemple, l’élastique accroit les sensations musculaires et la valeur calorique dépensée lors des pompes, des squats, et des séances dédiées aux abdominaux.

Des usages insoupçonnés de l’élastique

Le plus intéressant avec ce matériau, c’est son potentiel qui est souvent méconnu.

Un antichoc pour la télécommande

Préservez l’état de la télécommande en enroulant un élastique sur chacune de ses extrémités. De surcroît, cela limitera les glissades et les chutes. Et de cette manière, les rayures sur le meuble dû à la télécommande devraient prendre fin.

Une gomme fait maison

Enroulez des élastiques en caoutchouc autour d’une balle de ping-pong ou de tout objet de forme et de taille plus ou moins proche. Et voilà une gomme fait maison !

Ce gobelet est le mien !

Qui n’a jamais confondu son gobelet en plastique avec celui d’un autre lors d’une fête ? Afin d’éviter ce désagrément à l’avenir, distribuez à chaque invité un élastique de différentes couleurs à enrouler autour du gobelet. Et hop ! Adieu la confusion !