L’enfant et sa faculté d’imitation

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille
Un enfant applaudit.

Un enfant applaudit.dhanelle/Pixabay

Un enfant qui imite ses parents amuse beaucoup, surtout quand il s’agit de refaire une action avec toute la maladresse enfantine. Mais quel rôle joue l’imitation dans le développement de l’enfant ?

Quelle est la place de l’imitation dans le développement de l’enfant ?

Un enfant au fil du temps, expérimente systématiquement par le biais de l’imitation. La manifestation de celle-ci varie avec l’âge du petit.

Un comportement inné

L’imitation est comportement des plus naturels, dont l’enfant s’en sert afin d’assimiler de nouvelles conduites. Cet acte inné se manifeste par la reproduction (le plus fidèlement possible) de ce que fait un congénère démonstrateur.

Cela inclut par exemple les mots, les gestes, l’attitude, l’intonation, les diverses formes expressions, etc. Chez tout individu, imiter passe par la phase d’observation du modèle, suivie de la reproduction de ce que le modèle vient de faire.

La notion d’imitation, et le développement

Quand un enfant observe attentivement sa mère qui l’applaudit à chaque fois qu’il finit son repas, le petit, au bout de plusieurs repas, finit aussi par applaudir. Cet exemple fréquent d’imitation indique que le bébé exploite et stimule son intelligence, car il comprend à quels moments, et comment reproduire le geste de sa mère.

De surcroit, l’imitation sollicite le développement sensoriel, qui est dans ce cas : la vue pour percevoir les mouvements, et l’ouïe pour entendre le son créer par les mains. Le développement de la motricité lui s’améliore grâce aux mouvements des deux mains et surtout grâce à leur coordination.

Comment se servir de l’imitation pour modeler l’enfant ?

Les enfants dès leurs premiers mois et jusqu’à la période d’adolescence voire même après, considèrent leurs parents et leurs proches comme des exemples à suivre. Mais les modèles s’étendent également jusqu’à des personnes hors du cercle familial et amical.

Tel père tel fils

Les tout premiers modèles des enfants, et donc les plus importants, sont leurs parents. Cela permet pour ces derniers de modeler certains des comportements de leurs petits. En d’autres thermes, si vous êtes une personne souriante, respectueuse, et calme, il est probable que vos enfants présenteront aussi les mêmes traits de personnalités.

Le revers de la médiale, si vous utilisez un vocabulaire riche en grossièretés (consciemment ou non), l’enfant réutilisera certainement ces mots déplacés. Votre fille ou garçon prendra même plaisir à attirer l’attention avec les grossièretés récemment apprises.

À noter, les enfants avant la préadolescence ne saisissent pas réellement le sens des grossièretés. Par contre, ils comprennent l’effet que ces thermes outrageux provoquent. Il en va de même pour les attitudes et les comportements donc il faut toujours prendre garde à ceux vous faites.

L’environnement, un autre modèle

Mis à appart papa, mamie tatie, et la bande d’amis, d’autres influences deviennent vite des modèles pour un enfant de plus de 2 ou 3 ans. Quels dessins animés regarde-t-il souvent ? Ceux que votre petit voit à l’écran feront l’objet d’imitation.

Choisissez alors soucieusement ces dites divertissements. Les institutions (établissement scolaire, église, université, etc.) diffusent des idées, que les petits reproduiront. À vous de choisir l’enivrement qui forgera une bonne personnalité pour vos petits.