10 choses à savoir avant une césarienne

Par Falimalala 
 4 minutes

Santé

Naissance, bébé

Naissance, bébéSanjay/Pixabay

L’accouchement est une rude aventure pour les femmes. Cela peut s’effectuer par voie normale ou par le biais d’une césarienne. Toutefois, pour arriver à bout de cette situation, il faut la collaboration de plusieurs personnes.

Comment se déroule une césarienne ?

L’hygiène, un point clé pour l’intervention

Si on n’a pas eu le temps de se raser, il ne faut pas être étonné de voir débarquer une infirmière avec un rasoir. Elle se chargera de nettoyer au-dessus du pubis. À vrai dire, l’hygiène compte beaucoup pour une telle intervention.

De plus, cette partie devra être stérilisée de façon à éviter tout risque d’infections. Cette activité pourrait bien être faite par soi-même. Mais, étant donné la grandeur du ventre à la phase finale de la grossesse, cela devient impossible à faire.

Une salle d’opération qui semble froide

En général, la température contenue dans une salle d’opération doit être assez fraîche. Cela évitera la propagation des microbes. Mais, avec la peur, et surtout pour une première césarienne, cela ressemblera à une chambre froide. En tout cas, il ne faut pas paniquer. Les infirmières seront là pour couvrir la patiente.

Prendre l’anesthésiste comme meilleur ami

Il arrive parfois qu’un accouchement par voie basse puisse soudainement se transformer en une césarienne compte tenue des derniers diagnostiques.

Plus paniquée que jamais, la femme n’a pourtant pas pu s’y préparer. Dans cette situation, il revient à l’anesthésiste et à tous les intervenants dans la salle d’opération de la rassurer.

La nécessité d’être sous anesthésie

En césarienne, il est évident de devoir être sous anesthésie. Pour cela, il en existe deux types. D’une part, la rachianesthésie qui consiste en une injection effectuée en seulement 2 à 3 minutes. Elle prend effet immédiatement et peut durer deux heures au maximum, le temps d’effectuer la césarienne.

D’autre part, la péridurale est une dose à injecter dans la colonne vertébrale. Elle est nécessaire pour maintenir les doses de produits lorsqu’elles commencent à faiblir. Dans ce cas, il faudra attendre 15 minutes pour que celle-ci prenne effet.

Prévoir une difficulté à se lever

Il faut se préparer à quelques difficultés après avoir subi une césarienne. L’une d’elles est le fait d’avoir du mal à se lever. Néanmoins, il ne faut pas se lever avant 24 heures. Cela pourra entraîner une phlébite, c’est-à-dire, une formation de caillot de sang dans les veines.

Une toilette intime à la disposition

La douche est strictement interdite pendant au moins trois jours. Ainsi, c’est aux infirmières de prendre en charge la douche intime de leur patiente. En même temps, elles changeront les draps ainsi que la serviette hygiénique.

Ce qu’il faut mettre de côté :

Tousser, éternuer, rigoler est à éviter jusqu’à ce que la plaie soit bien fermée. Aussi, il est très important de soulever des objets lourds, même si l’on pense se sentir en pleine forme.

La pose d’une sonde urinaire

Juste avant l’opération, il sera nécessaire de vider complètement la vessie du sujet. Dans ce cas, il se pourrait que ce dernier doive porter une sonde urinaire, même en étant sous anesthésie.

S’apprêter pour un saignement

Césarienne n’épargne pas le saignement. Cela durera entre 20 et 6 semaines. Cela contribuera à l’apaisement de la cicatrice.

Se préparer moralement

Compte tenu les faits qui peuvent se passer avant, pendant ou après l’opération, il importe de se préparer moralement et psychologiquement. Ce qu’il faut mettre en tête, c’est le fait de mettre au monde son propre bébé.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (517 notes, une moyenne de : 3,57 sur 5)