Comment faire cicatriser une plaie rapidement

Par Caroline 
 5 minutes
Santé
Des pansements.

Des pansements. pixabay

Une coupure ou une brûlure légère, c’est vite arrivé. En agissant rapidement avec des ingrédients naturels, vous pouvez aider à une cicatrisation rapide de la plaie. Nous vous expliquons comment faire.

Comment désinfecter, soigner, écher et cicatriser une plaie

En cuisine ou pendant des travaux, il peut arriver que nous nous coupions ou que nous nous brûlions. Dans le cas d’une plaie superficielle, nous pouvons agir rapidement pour nettoyer et panser la plaie pour qu’elle cicatrise plus vite.

Cependant, si la plaie est profonde, très sanguinolente et présente des corps étrangers, il est recommandé de ne rien tenter soi-même au risque d’empirer la situation, et d’aller chez le médecin ou aux urgences dans les plus brefs délais.

Dans le cas d’une simple brûlure causée par la semelle du fer à repasser ou d’une coupure légère par exemple, voici comment procéder pour cicatriser naturellement la plaie plus rapidement.

Comment nettoyer une plaie superficielle

Pour éviter que la plaie ne s’infecte, il est conseillé de la nettoyer rapidement avec un bout de coton imprégné d’eau et de savon de Marseille. Il n’est pas nécessaire d’employer un produit antiseptique à ce stade, le savon fera très bien l’affaire.

Le savon de Marseille, un désinfectant très efficace

Veillez à nettoyer la blessure de l’intérieur vers l’extérieur puis rincez à l’eau claire. Si la plaie présente des corps étrangers, il faut les retirer délicatement à l’aide d’une pince à épiler préalablement désinfectée avec de l’alcool.

Comment soigner une plaie qui suinte ? Que mettre dessus ?

Sur une plaie qui suinte, on n'hésitera pas à réaliser des cataplasmes. Le miel est parfait dans ce rôle mais il existe bien d'autres ingrédients naturels pour ce faire. Voci une petite sélection, et les différentes méthodes à mettre en place.

Soigner et cicatriser une plaie avec du miel

Une fois bien nettoyée, vous pouvez procéder au cataplasme de miel qui va aider à la cicatrisation rapide de la blessure. Choisissez de préférence un miel de thym issu de l’agriculture biologique. Sachez que les vertus antiseptiques et restauratrices du miel sont utilisées de nos jours dans les hôpitaux pour soigner les grands brûlés.

Pour cela, il suffit de déposer une bonne couche de miel directement sur la plaie préalablement nettoyée et de couvrir avec de la cellophane ou une compresse. Laissez agir pour que les principes actifs du miel fassent effet. Vous constaterez une cicatrisation très rapide de la plaie en question.

Du gel d’aloé vera, en pommade, un cicatrisant naturel

Anti-inflammatoire et hydratant, le gel d’aloé vera accélère le processus de cicatrisation et limite la prolifération des germes. Vous pouvez vous en servir pour aider à refermer une plaie.

Pour cela, appliquez une bonne couche de gel au niveau de la blessure et couvrez avec un pansement aéré ou de la gaze par exemple. Renouvelez l’opération trois fois par jour pour une cicatrisation très rapide.

Des cataplasmes d’argile verte pour une meilleure cicatrisation

L’argile est reconnue pour ses propriétés purifiantes, c’est pourquoi elle peut vous être très utile suite à une blessure légère notamment si vous constatez une inflammation.

Pour faire votre cataplasme, choisissez de l’argile verte 100% pure que vous ferez sécher à l’air libre. Une fois déposée sur la plaie, l’argile va se durcir en aspirant les bactéries et autres éléments nocifs. Vous pouvez ensuite rincer le pansement naturel d’argile en le passant sous l’eau tiède.

Renouvelez l’opération deux fois par jour pendant quatre jours pour un résultat optimal.

Et ensuite ?

Les croûtes entrainent une rétractation de la peau et augmentent le risque de marques. Elles peuvent aussi démanger. Si l'on commence à gratter la plaie et que l'on arrache la croûte, cela créé une nouvelle petite plaie, qui retarde d'autant la cicatrisation, et favorise l'apparition de marque. Si une croûte s'est déjà formée, il faut la ramollir avec un produit émollient, comme par exemple une crème hydratante, pour qu'elle se détache et tombe d'elle-même.

Dès que la plaie est refermée, un léger palper rouler tous les jours sur la peau au moment où l'on applique le soin cicatrisant peut être bénéfique. Cette pression mécanique assouplit et stimule les fibroblastes – les fibres de soutien du derme -. Il suffit de pincer doucement la peau et de la faire rouler tout le long de la cicatrice pour favoriser une bonne cicatrisation.

Une grosse cicatrice ne sera "stabilisée" qu'après 12 à 18 mois. Mettre un pansement dessus permet de limiter les frottements avec les vêtements et protège aussi des expositions solaires. Pour limiter les marques dans le temps, il ne faut pas exposer une cicatrice au soleil (elle risquerait de se pigmenter), et vous ne devez pas non plus utiliser un produit solaire sur la peau lésée. Le pansement reste la meilleure solution pour éviter de garder une marque.

Des crèmes pour atténuer les cicatrices après un bobo ou une opération

Lorsque la blessure est enfin refermée, que la croûte a disparu, il peut arriver qu'il subsiste une cicatrice. Il existe des crèmes et autres soins cicatrisants. Ceux-ci se trouvent facilement en pharmacie ou en grandes surfaces. Quel que soit le produit que vous choisirez, vérifiez qu'il contient de l'acide hyaluronique, actif de référence incontournable d'une cicatrisation optimale.

Nos solutions à l’achat

Pour parer au prochain bobo, voici quelques liens utiles :