D’où viennent les fourmis dans les bras et les jambes ?

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Main

MainFoundry/Pixabay

Les fourmis dans les membres procurent une sensation désagréable et inconfortable. Quelles peuvent être les causes ? Voici quelques informations utiles que vous méritez de savoir sur ce sujet.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Pourquoi ressentez-vous des fourmis dans les bras et les jambes ?

Un problème de circulation sanguine

Parfois quand vos pieds sont fléchis trop longtemps ou que vos bras sont en mauvaises positions durant un bout de temps, vous sentez venir les fourmillements petit à petit. Dès fois même, quand vous êtes fatigué, ces signes se présentent. La raison principale de ce symptôme est liée à un problème de circulation du sang.

C’est-à-dire que cette dernière ne s’est pas effectuée à bien dans ces zones. De ce fait, face à ces situations, nous vous conseillons d’effectuer de légers mouvements pour tonifier vos muscles. Vous pouvez également effectuer de la marche quotidiennement afin de le prévenir.

Le trouble de la sensibilité

Ce désagrément est parfois très fréquent chez les adultes que chez les enfants. Ce trouble peut être lié avant tout à une mauvaise hygiène de vie, comme le stress, la fatigue, le manque de sommeil… ou à une maladie inconditionnelle, à savoir les problèmes neurologiques, cardiovasculaires, traumatismes…

Le degré de l’apparition des troubles de la sensibilité dépend de sa gravité souvent marquée par un dysfonctionnement au niveau du toucher et aussi aux formications. Pour le traitement, l’avis d’un médecin est recommandé.

La spasmophilie

En cas de crise de spasmophilie, les fourmillements se font très ressentir surtout dans les bras et le long de la bouche. Dans de nombreux cas, cette maladie est causée par un manque de magnésium et de vitamine D dans le corps.

Parfois même, elle fait référence à des angoisses et à des problèmes musculaires. À part les grouillements, le sursaut des paupières et la boule dans la gorge sont aussi des symptômes démontrant de la crise.

L’hypoglycémie

Ressentir les picotements sur les membres ne se limite pas uniquement à des maladies. Il se peut également que vous ayez des carences et que votre corps en demande.

Ici, c’est le cas du manque de sucre. Sur ce plan, les fourmis sont accompagnées de palpitations, de tremblements, de sueurs abondantes et d’une peau à apparence pâle.

L’Hyperthyroïdie

L’hyperthyroïdie fait référence à une accentuation progressive de la production des hormones thyroïdiennes dans le corps. Quand cela s’effectue, vous avez la possibilité de ressentir de légères démangeaisons, des nausées, de la diarrhée… Chez un grand nombre de victimes, les muscles s’affaiblissent petit à petit et la transpiration s’intensifie et devient excessive.

Signe annonciateur d’AVC

Sur un plan plus grave, les picotements aux bras et aux jambes font signe à un déclenchement d’une attaque cardiaque. Comme la circulation sanguine ne s’effectue pas à merveille, l’oxygène dans le corps diminue. C’est alors là que les sens commencent à se lâcher où la personne n’arrive plus à parler, n’est plus en capacité de bouger ses membres et les troubles de visions s’effectuent. Avant qu’il soit trop tard, le plus important c’est de voir directement un médecin.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (218 notes, une moyenne de : 3,75 sur 5)