Est-il normal de transpirer en dormant ?

Par Falimalala 
 5 minutes
Santé
Père et fils

Père et filsPixabay

La transpiration permet de réguler naturellement la chaleur du corps. Ce mécanisme s’active après avoir fait du sport ou tout simplement lorsqu'il fait chaud. Mais qu’en est-il alors de la transpiration nocturne ? Le point.

Pourquoi transpire-t-on souvent beaucoup la nuit en dormant ?

Il vous est déjà très certainement arrivé de vous réveiller tout en sueur au beau milieu de la nuit. Cette transpiration nocturne a des causes multiples et variées.

Quelles sont les causes d'une transpiration excessive ?

Outre la température ambiante dans la pièce, l’utilisation de couvertures trop chaudes ainsi que l’humidité peuvent aussi provoquer ce phénomène. La transpiration nocturne peut cependant indiquer un problème de santé plus grave.

L’environnement de la chambre à coucher

Si la température de votre chambre à coucher est trop élevée ou trop basse, vous pouvez alors être confronté à des sueurs nocturnes durant la nuit. Les couettes, les couvertures ainsi que les pyjamas que vous portez peuvent aussi déclencher cette transpiration nocturne.

Il est d’ailleurs conseillé d’utiliser des draps de préférence et de porter des vêtements en fibres naturelles la nuit.

Le cycle hormonal peut vous mettre en sueur la nuit

Les femmes sont aussi souvent sujettes à des transpirations nocturnes à certaines périodes de leur cycle menstruel. Les femmes ménopausées souffrent aussi fréquemment de bouffées de chaleur nocturnes, qui sont dues à une baisse du taux d’œstrogènes. Chez les hommes, la transpiration nocturne peut traduire une déficience en testostérone.

Stress et sueur nocturne, que faire ?

Le stress peut également entraîner une transpiration nocturne excessive. Pour y remédier, il est indispensable de se relaxer avant de dormir. Cela améliorera d’autant plus la qualité de votre sommeil.

Vous éviterez d’ailleurs les cauchemars qui provoquent aussi certaines fois ces sueurs nocturnes. Vous pouvez aussi avoir affaire à ce phénomène lorsque vous vous retrouvez dans des situations post-traumatiques.

Les maladies infectieuses

Le SIDA, la tuberculose, la maladie de Hodgkin ainsi que d’autres maladies infectieuses peuvent provoquer des sueurs nocturnes. Les personnes souffrant de ces pathologies sont souvent confrontées à une fièvre persistante qui s’accompagne de transpiration durant le sommeil.

Certains médicaments peuvent favoriser la transpiration nocturne, comme les antidiabétiques ou les antidépresseurs. Ces derniers vont accélérer le rythme cardiaque et favoriser la dilatation des vaisseaux sanguins de la peau. Si cela se produit, il est indispensable de consulter votre médecin, qui pourra ajuster le traitement en conséquence.

Outre les maladies infectieuses, les bouffées de chaleur nocturnes sont aussi associées à d’autres pathologies, comme l’apnée du sommeil, le dérèglement de la thyroïde, le cancer, etc.

L’alimentation

Lorsque vous mangez des plats épicés avant de dormir, ou que vous consommez de l’alcool, vous pouvez aussi souffrir de transpiration nocturne. Ce phénomène est aussi très fréquent durant les périodes de sevrage.

D'autres causes connues

L'apnée du sommeil, ou syndrome de l'apnée du sommeil, qui se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration durant le sommeil peut aussi entraîner des sueurs nocturnes.

Tout comme le syndrome des mouvements périodiques nocturnes, ou syndrome des jambes sans repos. Celui-ci se caractérise par des mouvements répétés des jambes au cours du sommeil.

Un reflux gasto-oesophagien, plus couramment appelé brûlure d'estomac, peut aussi avoir cet effet. Tout comme la prise de certains médicaments dont les effets secondaires peuvent être des sueurs nocturnes.

Etant donné les nombreuses causes possibles, il est parfois difficile de diagnostiquer l’origine précise des sueurs nocturnes. Plusieurs examens peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic. Dans certains cas, l’origine des sueurs nocturnes est dite idiopathique, ce qui signifie qu’aucune cause n’a pu être clairement établie.

Comment lutter contre la transpiration nocturne ? Comment ne pas suer et se réveiller en sueur ?

En cas de sueurs nocturnes à répétition, il est recommandé de se rapprocher d’un professionnel de santé. Un rendez-vous chez un médecingénéraliste permet de poser un premier diagnostic. Celui-ci peut ensuite être confirmé grâce à différentes analyses sanguines.

Un rendez-vous chez un spécialiste pourra aussi être nécessaire. D’autres examens peuvent alors être demandés pour approfondir le diagnostic. Il est ainsi possible de réaliser un enregistrement complet du sommeil. Selon le diagnostic, un traitement adapté est mis en place.

Celui-ci peut prendre des formes très diverses : traitement homéopathique, relaxation, consultations chez un psychologue, traitement hormonal, mesures de prévention.

Cela étant dit, assurez-vous que la température de votre chambre se situe toujours entre 18 et 22 degrés. Vous devez aussi veiller à éliminer toutes les situations pouvant occasionner du stress et de l’anxiété.

Certaines herbes médicinales comme le cohosh noir, le trèfle rouge, la sauge peuvent servir à préparer du thé, à boire avant de dormir, afin de prévenir ou de lutter contre la transpiration nocturne. Dans tous les cas, si les bouffées de chaleur nocturnes persistent, il est indispensable de consulter un médecin.