Qu’est-ce que la colopathie fonctionnelle ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Un laboratoire.

Un laboratoire. DarkoStojanovic/Pixabay

La colopathie fonctionnelle ou encore syndrome du côlon irritable est une maladie qui touche près de 10 % de la population mondiale. Pour mieux combattre cette pathologie, voici tout ce que vous devez connaitre à son propos.

Mieux comprendre la colopathie fonctionnelle

Tout savoir sur la colopathie fonctionnelle

Que vous le connaissiez sous le nom de colopathie fonctionnelle, syndrome de l’intestin irritable ou syndrome du côlon irritable, il s’agit tous d’un trouble digestif dont les douleurs se manifestent au niveau du bas ventre. Cette maladie est assez fréquente, car elle touche près de 10% de la population mondiale, dont 8 % des adultes en Europe occidentale.

Généralement, elle est sans gravité. Mais de par sa chronicité, la colopathie fonctionnelle peut altérer la qualité de vie. Il convient donc de reconnaître rapidement les symptômes afin de se faire diagnostiquer plus rapidement.

Quelles sont les causes de la colopathie fonctionnelle ?

Les causes de la colopathie fonctionnelle sont mal connues et varient d’une personne à l’autre. Si le premier symptôme est la constipation, il est fort possible que l’intestin grêle se contracte peu. Si le premier symptôme est la diarrhée, cela signifie que l’intestin grêle subit des contractions beaucoup trop fortes.
Chez les adultes, particulièrement les femmes, les causes psychologiques ne sont pas aussi à écarter.

En effet, le stress et l’anxiété poussent souvent à ce dysfonctionnement du colon. Dans ce cas, un suivi psychologique est indispensable dès que le diagnostic est posé.

Chez les enfants, la colopathie fonctionnelle est surtout due à un problème de mastication : le fait de ne pas mâcher correctement pousse à des troubles de la digestion, ce qui entraîne des flatulences et une altération entre la constipation et la diarrhée.

Quels sont les symptômes de la colopathie fonctionnelle ?

Comment reconnaître la colopathie fonctionnelle ? Le premier symptôme qui devrait vous mettre en garde est la douleur abdominale récidivante, qui dure, au moins, trois jours par mois, de manière chronique. À cela s’ajoutent des troubles de transit (cela peut être de la constipation, diarrhée ou dans certains cas, l’alternance des deux).

Ces manifestations classiques s’accompagnent d’autres troubles, notamment un problème de digestion, des ballonnements douloureux, des flatulences importants, etc. Les personnes souffrant de trouble du côlon irritable remarquent, bien souvent, des épisodes d’amélioration spontanée, mais les épisodes douloureux reviennent rapidement. Il est important de préciser que ces symptômes sont souvent sans perte de poids, sans perte d’appétit et sans fièvre.

Quels sont les traitements de la colopathie fonctionnelle ?

Le traitement de la colopathie concerne surtout la nutrition. Le sujet devrait, entre autres, limiter ou éliminer totalement certains éléments de son alimentation : fibres insolubles, lait, alcool, épices, édulcorants, etc. Si les antispasmodiques et les laxatifs ne fonctionnent pas, le médecin traitant peut introduire des probiotiques et des antibiotiques à votre traitement.

Si le trouble vient d’un problème psychologique, des antidépresseurs à faible dose peuvent également être envisagés.

Il y a-t-il des traitements naturels ?

Si vous ne voulez pas passer par des traitements à base de produit chimique, il existe quelques conseils naturels que vous pouvez appliquer. Le plus important est de surveiller son hygiène de vie ainsi que son alimentation. Vous pouvez également, introduire plus de fibres à votre alimentation et évitez les aliments qui provoquent des gaz, comme le chou par exemple.