Comment bien choisir une peinture antirouille ?

Par Falimalala,  publié le 31 décembre 2018 à 16h44.
 3 minutes

Bricolage

Marteau et pince rouillés

Marteau et pince rouillésLernestorodPixabay

Les pièces et les équipements métalliques qui sont disposés à l’extérieur ne sont pas à l’abri de l’humidité. La peinture antirouille permet de les protéger efficacement, à condition de bien la choisir.

Peinture antirouille : ce qu’il faut savoir

La peinture antirouille, comme son nom l’indique, sert à préserver les structures et autres pièces de métal avant que la rouille vienne à attaquer.

Il peut s’agir de portail, de grillage, des parties d’un volet, de mobilier de jardin, etc. On ne doit toutefois pas miser sur n’importe quelle peinture.

Les différents types de peinture antirouille

Ce type de peinture augmente la durée de vie de tous les métaux disposés en extérieur et qui sont très exposés aux problèmes d’humidité. On peut classer les peintures antirouille dans deux grandes catégories :

  • Les peintures dites préventives : elles évitent l’apparition de la rouille, on les utilise en amont sur des pièces métalliques en bon état. Avant l’application, il faudra toutefois dégraisser la surface à peindre pour garantir la bonne adhérence de la peinture.
    Les peintures dites curatives : elles servent à enlever la rouille sur des pièces métalliques oxydées. Elles empêchent également la réapparition de la rouille. Avant de les utiliser, il sera nécessaire de poncer ou de brosser la surface à peindre.

On trouve également des peintures spécifiques à chaque matériau : pour le fer, l’acier, le zinc, l’inox, etc. Certaines se présentent sous forme de bombes ou de laques anticorrosion. On a aussi le choix entre plusieurs sortes de finitions (mâte, brillante, etc.). Les peintures utilisées pour les navires ne sont pas les mêmes que celles que l’on utilise au quotidien.

Ces peintures antirouille peuvent être utilisées aussi bien pour les éléments métalliques en intérieur que pour ceux placés à l’extérieur de la maison. Mais, leur application, ainsi que leur séchage, devra toujours se faire dans un milieu bien aéré.

Comment fonctionnent les peintures antirouille ?

Une peinture antirouille agit comme un film protecteur sur les objets et les structures métalliques. Ils résistent ainsi mieux aux chocs et aux agressions météorologiques.

Pour garantir leur efficacité ainsi que la durabilité des pièces métalliques, une application de deux voire trois couches est vivement recommandée.

Peinture antirouille : laquelle choisir ?

La peinture acrylique n’est pas préconisée pour les surfaces métalliques. On peut choisir entre une peinture glycérophtalique, une peinture émail (ou laque polyuréthane) ou une peinture époxy bi-composante. Tout dépendra de la finition souhaitée.

On trouve aujourd’hui toutes sortes de marques proposant des peintures antirouille. Mieux vaut privilégier une peinture respectueuse de l’environnement.

Il faut pour cela s’assurer que la teneur maximale de composés organiques volatiles (COV) contenus dans le pot de peinture ne dépasse pas les 500 g/l si vous optez pour une peinture à base solvantée, et de 140 g/l pour une peinture à base d’eau (ou en phase aqueuse).

Il faut aussi veiller à choisir un pot de peinture sur lequel figurent toutes les indications nécessaires pour l’appliquer plus facilement. Mieux vaut d’ailleurs opter pour une peinture prête à l’emploi pour gagner du temps. Il suffit en effet de la mélanger pour qu’elle devienne bien homogène.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (503 notes, une moyenne de : 3,91 sur 5)