Les activités périscolaires pour enfant

Par Falimalala 
 4 minutes
Famille
Main, peinture

Main, peintureHushpink/Pixabay

Certes, apprendre les maths, la littérature, l’histoire et toutes les autres matières à l’école est vraiment primordiale mais peut paraître ennuyant pour beaucoup d’écoliers. Heureusement, il existe des activités « périscolaires ».

Quels sont les objectifs dans les activités périscolaires ?

Les activités périscolaires sont en général des activités ludiques. Ce sont des pratiques ayant comme objectif d’éveiller mentalement et physiquement vos enfants. Ces écoliers seront stimulés et vont s’épanouir.

Ils vont apprendre des choses qui sont dans leurs intérêts et pour leur développement personnel. Un petit garçon en cours de bricolage, par exemple, va apprendre à monter et démonter une petite voiture. L’enfant sera en groupe et il va développer le sens d’esprit d’équipe, du challenge, de la découverte d’autrui.

Il va se valoriser car il pourrait devenir un petit chef de groupe ou bien le meilleur du groupe dans ses avancées. Pour surpasser sa timidité, l’enfant peut très bien faire de la comédie musicale ou du théâtre.
Outre que ces avantages, les activités périscolaires allègent surtout la fatigue à l’école. C’est une source de plaisir et de passe-temps pour votre enfant : laissez-le se divertir. Aucun risque de surmenage ou d’ennui dans ses études.

Quelles activités périscolaires choisir pour vos enfants ?

Une activité périscolaires est liée à l’enseignement, mais pas forcément incluse dans le cadre du programme scolaire. Communément, elle s’exerce avant, après l’école ou pendant les weekends. Quant au choix de l’activité, cela doit être le résultat d’un compromis entre les parents et l’enfant.

Activités physiques

Discutez avec votre petit chéri puis optez le choix vers les pratiques physiques comme la natation, l’équitation, le tennis, le foot, le théâtre, et bien d’autres. Cela va accroître son contact avec autrui et son intégration sociale.

Activités communautaires

Comme activités communautaires, l’enfant peut faire du bénévolat dans des organismes qui se focalisent sur les aides humanitaires. Il peut apporter un soutien dans des associations, notamment être membre actif dans une association sur la protection de l’environnement, la préservation des animaux, il peut aussi rendre un service dans un Zoo.

Activités culturelles

Vous pouvez aussi l’orienter vers le sport cérébral comme les jeux d’échecs ou jeux de société, faire de l’art, participer à des ateliers. Tout cela s’apprend ! Vous avez une sélection élargie d’activités!

Quels sont des risques dans les activités périscolaires ?

Quelques risques peuvent être rencontrés surtout lors d’une pratique excessive d’activités périscolaires. Dans les activités physiques, les enfants peuvent se présenter aux mauvais pas. La fatigue est possible si tout au long de la semaine, il est toujours très actif. L’apport en force physique est très élevé dans ce cas. Il n’aura plus le courage d’apprendre ses leçons à la maison.

Pour les activités plus mentales, elles peuvent augmenter le stress pour un enfant qui a besoin d’une recréation intellectuelle. Un excès de stimulation mentale peut être grave pour lui. D’une autre vision, si le petit n’arrive pas à atteindre l’objectif de l’activité, il pourrait se sous-estimer et déprimer et cela va nuire à sa personnalité.

En somme, c’est bien de laisser votre enfant exercer une activité périscolaires si le choix est bien étudié. Des talents seront découverts, les enfants seront occupés, un développement social est assuré et tant d’autres avantages ne seront qu’à apprécier. Il faut juste savoir les équilibrer pour conduire vers davantage de réussite.