Culture du rhododendron : plantation et entretien

Par Falimalala 
 3 minutes

Jardinage

Le rhododendron fait partie des plus beaux arbustes de jardin grâce à sa splendide floraison. Quel type de sol il requiert ? Quand le planter ? Et comment l’entretenir ? Des conseils afin de mener à bien la culture du rhododendron.

Comment cultiver le rhododendron ?

Le bon moment pour planter cet arbuste

Afin que le rhododendron puisse mieux s’enraciner, il faudra le planter durant la période automnale. De cette façon, la plante pourra aussi profiter des pluies hivernales. Une plantation au printemps est aussi envisageable. Cependant, l’arbuste demandera un arrosage régulier et conséquent car il craint la sécheresse. En effet, la sécheresse est un facteur causant un stress hydrique pour la plante et prohibe ainsi sa bonne reprise.

Les conditions de sol et d’emplacement

Le rhododendron est un arbuste qui redoute les sols calcaires. Pour qu’il puisse bien s’enraciner et se développer, il aura besoin d’un sol à pH acide (entre 4.5 et 5.5), et plus précisément d’une terre de bruyère. À savoir, c’est une terre formée par un mélange de silice, de carbonate de chaux et d’humus ou de terreau. Un sol bien drainant est aussi la clé pour que la plante s’épanouisse.

Quant à son emplacement, le rhododendron est mieux à mi- ombre. Il faut éviter de l’exposer en plein soleil au risque de compromettre sa reprise. De même, il faudra éviter les emplacements trop ombragé et trop humide, tels que sous un arbre par exemple.

Comment se plante le rhododendron ?

La première étape consiste à bien préparer le sol qui va recevoir la motte, dans le cas où vous aviez acheté de jeunes plants. On commence par creuser un trou d’environ 30 cm de profondeur. La dimension du trou à l’horizontale doit excéder de 20 cm celle de la motte. Cela vise à améliorer l’enracinement de la plante qui va se faire dans cette direction. Afin d’extraire tous les cailloux ainsi que les débris de végétaux, l’on tamise bien le sol. La terre tamisée sera ensuite réservée.

Pour un bon drainage, on remplit le fond du trou de billes d’argile jusqu’à 20 cm. On pose la motte au milieu tout en prenant soin de le faire tourner afin qu’il puisse bien se positionner. Il ne faut pas immerger complètement la motte. En effet, il doit rester 1/5 environ qui sortira du trou. L’on remplit enfin le trou avec la terre qu’on a réservé au début. On veille à ce que le sol forme une légère pente, dont l’amont est au pied de l’arbuste. On arrose ensuite la plante.

De quels soins a-t-il besoin ?

Afin d’éliminer les branches inesthétiques, des tailles sont à effectuer chaque été. Il faut aussi prendre l’habitude de bien arroser la plante, surtout durant les 2 premières années. Le rhododendron ne requiert pas de fertilisant en particulier, sauf lors de la plantation. Dans ce cas, de la poudre de corne broyée fera l’affaire.

Le rhododendron est un arbuste qui égayera les recoins tristes de votre jardin. Mariez-le avec des fougères pour alléger sa belle vigueur.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (378 notes, une moyenne de : 3,66 sur 5)