Les astuces de plantation de forsythia

Par Falimalala,  publié le 9 octobre 2018 à 22h12.
 3 minutes

Jardinage

Le forsythia surnommé poétiquement l’or au printemps est un arbuste qui comporte des feuilles agréablement dorées. Il rehausse le décor d’un jardin au moment de sa floraison.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Les conditions de culture du forsythia

Quels gestes ?

Les forsythias ont une faculté d’adaptation à tous types de sols. Afin qu’ils puissent se développer convenablement, préférez plutôt les sols riches, frais, humides et profonds. Les professionnels conseillent une plantation dans un emplacement ensoleillé pour une excellente floraison.

Ces plantes poussent et fleurissent bien dans un local ayant un climat inférieur à 0°C. Au moment de l’installation de l’arbuste dans le jardin, il faut éviter de les cultiver en isolé. Priorisez ainsi une plantation associée avec d’autres variétés d’arbustes, comme les jacinthes, les myosotis, les muscaris ou d’autres fleurs printanières.

Le matériel de plantation

Afin de planter un forsythia, il est important de se munir des matériels nécessaires, à savoir, une bêche, un secteur, de l’engrais chimique et un arrosoir. Pour une plantation à racine nue, il semble primordial de réaliser un pralinage. Il faut tremper les racines dans un récipient contenant un mélange de bouse de vache, de terre de jardin et de l’eau. Le fait de pratiquer le pralin accélère la prolifération des radicelles.

Lors de la première année de plantation, il faut toujours veiller que la plante ne manque pas d’eau. Il convient de toujours faire des arrosages abondants afin que l’eau puisse descendre en profondeur de la plante.

La préparation du sol

Creuser le trou de la culture

Au préalable de l’installation de la plante dans le sol, il convient de faire le trou de plantation en fonction de la taille de l’arbuste à cultiver. Selon les conseils des pros, la largeur du creux doit être comprise entre 60 à 80 cm avec 60 cm de profondeur. Pensez à bien émietter la terre en chassant les gros cailloux et les racines disgracieuses de mauvaises herbes.

La préparation de la terre

Dans le cas où le sol du jardin est trop pauvre, il convient de préparer le mélange d’une terre végétale extraite du trou de la culture incorporée d’un engrais végétal et de remplir le trou avec.

La plantation de forsythia

Il est parfois nécessaire d’humidifier la terre si l’arbuste est en motte. Le fait de le tremper rend la terre plus humide. Après l’avoir ôté de ce contenant, placez l’arbuste au milieu du trou, tout en assurant que la plante soit de même niveau que le sol. Il importe de bien combler les trous et de le tasser avec le pied.

Après cela, il faut ramener un peu de terre de façon à obtenir une petite cuvette. Arroser abondamment la plante avec de l’eau, même si le sol de plantation est humide. L’arrosage comble les petites poches d’air.

Conseils d’entretien de la plantation

Pour profiter d’une belle floraison, il faut éviter les zones de plantation ombragées où il n’y a que très peu de soleil. Le forsythia a besoin de la lumière naturelle du jour pour fleurir. Après l’effloraison, pensez à tailler les branches. Il est aussi conseillé de pailler l’autour du pied de l’arbuste.

Cette astuce à obtenu 4,00/5 à partir de 205 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles