Potager : comment augmenter ses récoltes ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Jardinage
Chou vert

Chou vertbarskefranck/Pixabay

Lorsque vous investissez du temps et de l’argent dans un potager, c’est très certainement afin d’obtenir de belles récoltes. De plus, vous obtiendrez beaucoup de plaisirs et de fierté à cultiver vous-mêmes vos propres fruits et légumes.

Découvrez ci-après quelques conseils pour optimiser vos récoltes.

Comment augmenter les récoltes de son potager ?

Pour espérer un bon rendement, vous ne devez pas forcément disposer d’un grand potager. Même avec un espace restreint, vous pouvez arriver à produire une quantité suffisante de fruits et légumes, à condition toutefois de respecter certaines règles.

Ne pas gaspiller d’espace

Vous avez intérêt à ne pas gaspiller inutilement les surfaces de votre potager, surtout si vous ne disposez que de peu d’espace pour planter vos fruits et légumes. Évitez autant que possible de laisser des surfaces vides ou des sols à nu. Vous n’êtes pas obligé de tout planter à plat sur un même niveau. Vous avez la possibilité d’augmenter votre surface de culture en réalisant des pentes et des microclimats dans le but de disposer vos plantations sur différents niveaux en tenant compte des besoins d’ensoleillement de chaque plante. Pour augmenter vos récoltes, misez sur des cultures plantées densément plutôt qu’en ligne ou en rang. Vous pourrez par exemple associer des cultures hautes avec des couvre-sols. Vous ne serez plus obligé de biner régulièrement entre les rangs pour enlever les mauvaises herbes.

Jardiner à la verticale

Si vous souhaitez gagner encore plus d’espace, vous pouvez aussi décider de jardiner à la verticale. Vous pouvez accrocher des tuyaux PVC ou des palettes en bois usagées sur vos murs ou encore sur vos clôtures. Haricots, concombres, courges sont autant de plantes que vous pourrez y cultiver.

Nourrir le sol

Un sol fertile est un sol vivant. Couvrez-le de matières organiques, de 10 à 15 cm d’épaisseur environ, qui seront transformées en humus par les organismes vivants présents dans le sol. Vous pouvez par exemple avoir recours à des brindilles ou des feuilles mortes, de la paille, du carton, de l’herbe de tonte ou encore à des épluchures de cuisine. Attention toutefois à ne jamais les enfouir dans le sol. Vous pouvez tout à fait les mélanger ou encore ajouter du fumier. Pour préserver vos plantations des maladies et des parasites, vous pouvez miser sur les cendres de bois. Ces dernières représenteront d’ailleurs une source de nutriments pour vos légumes. Le purin d’ortie représente un excellent fortifiant pour les plantes. Vous pouvez aussi en utiliser pour stimuler leur croissance.

Miser sur les « guildes potagères »

Il s’agit de planter ensemble plusieurs variétés de plantes qui sont complémentaires entre elles. Chaque plante pourra ainsi favoriser le développement des autres plantes en fertilisant le sol, en agissant comme un répulsif contre les insectes et autres nuisibles, en stimulant la croissance des autres plantes, et plus encore. Leurs différentes formes végétatives leur permettront de toutes profiter des nutriments du sol dont elles auront besoin. L’exemple le plus connu est la combinaison du maïs, de la courge et du haricot.

Planter des fruits et légumes productifs

Pour augmenter vos rendements, surtout si vous n’avez que peu d’espace pour un potager, l’idéal est de privilégier la culture de fruits et de légumes productifs, et qui sont de plus faciles à cultiver. Pour augmenter vos récoltes, il est conseillé de planter successivement plusieurs plantes sur un même espace durant l’année.