Pour une bonne culture de l’œillet d’Inde aromatique

Par Falimalala 
 4 minutes

Jardinage

œillet d'inde

œillet d'indesarangib/Pixabay

Plus connu sous le nom d’estragon, l’œillet d'Inde est une plante aromatique originaire du Mexique. Son feuillage est comestible. Avec une bonne technique de culture, il pourra parfumer votre jardin et vos plats.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment cultiver l’œillet d’Inde ?

Un frileux vivace aux nombreuses vertus

Tagetes lucida ou œillet d’Inde est facilement reconnaissable dans les jardins potagers grâce à son odeur d’anis. Il présente de petites feuilles persistantes ou non et dans lesquelles les arômes sont stockés. Ces organes végétatifs ont des bords en forme lancéolée ou dentelée. Comme l’estragon, ses fleurs jaune orangé s’épanouissent tout l’été et peuvent être consommées. Son port est élancé sur 40 à 70 cm de longueur.

L’œillet d’Inde a de nombreuses vertus. Dans la civilisation maya et aztèque ; il est considéré comme une plante sacrée et médicinale. Ses principes actifs sont antidiarrhéiques et spasmolytiques. L’estragon du Mexique se cuisine très bien avec de la viande blanche ou rouge, dans les salades, ou pour fabriquer des huiles aromatisées.

Réussir le semis de l’œillet d’Inde

Les graines d’œillet sont très délicates. Elles doivent être conservées à l‘abri du froid et de la gelée. Le semi devra donc se faire dans des conditions climatiques adéquates. Pour réaliser le semis, il faut prendre une terrine percée et drainer le fond avec du terreau grossier, réparti sur toute la surface. Avec les doigts, les graines seront réparties en semant clair. Il faut ensuite couvrir le tout avec de la terre fine spéciale semis.

L’arrosage est la dernière opération à faire lors de laquelle, il faut éviter les ruissellements. Une fois la température extérieure a atteint 20 °C, les plantules commenceront à apparaître et à prendre forme. À ce stade, une association avec d’autres légumineuses peut aussi être bénéfique, car ses fleurs sont nématicides.

Comment planter l’œillet d’Inde ?

L’ami du printemps

Tagetes lucida présente une affinité particulière au soleil. Il nécessite un sol bien drainé pour pouvoir bien croître. La plantation proprement dite doit se faire au printemps. Cette plante est peu rustique c’est ce qui fait qu’elle a besoin d’être protégée en permanence contre les variations climatiques brusques. Son emplacement idéal serait des endroits semi-extérieurs comme la véranda.

Pour assurer une protection optimale, on peut également la mettre en pot dès le départ. Le pot doit mesurer environ 40 cm de diamètre. Le fond est drainé avec des billes d’argile. Il faut aussi faire attention aux excès d’humidité lors de l’arrosage. Surtout, il est nécessaire de garder le feuillage sec et à l’abri des limaces et des escargots.

Pour une reproduction future de la plante

Au fur et à mesure que l’œillet vieillit, il laisse petit à petit place aux bulbes de printemps et aux plantes bisannuelles. À ce stade, les graines seront très visibles. Il faut les arracher et les conserver pour attendre le prochain semis. Le mieux est de les garder dans un local sec, loin des rongeurs. Par contre, les sachets en plastique sont prohibées, car ils accumulent très vite de l’humidité.

Lors de la récolte des graines, coupez la fleur avec un ciseau et faire ensuite sécher les graines avec le réceptacle. Le jardin où les graines ont été cueillies doit aussi faire objet d’entretien. Pour cela, il suffit d’arracher les pieds fanés  pour ensuite labourer pour que la terre soit prête à accueillir les prochaines plantules.

Si vous suivez bien toutes ces instructions, vous verrez que planter l’œillet d’Inde est un véritable jeu d’enfant.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (376 notes, une moyenne de : 3,58 sur 5)