Premiers pas dans la culture de la mauve

Par Falimalala 
 3 minutes
Jardinage
Fleurs de Mauve

Fleurs de MauvePar H. Zell — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10655909

Les mauves et les lavatères se ressemblent beaucoup en apparence. Tous deux apportent un aspect naturel aux jardins quand bien même qu’il s’agirait d’une vivace à courte vie. En culture, la mauve est très peu exigeante.

Quelle espèce de Mauve planter ?

Des Mauves pas si mauves

Le Malva alcea mesure 80 cm à 1,2 m et impose une grosse touffe de 60 cm de largeur. Elle est reconnaissable grâce à l’abondance de ses fleurs roses. Malva moshata quant à elle a une taille beaucoup plus petite. Elle doit son nom à l’odeur musquée qu’elle dégage à ses alentours. Originaire de l’Europe, la mauve musquée s’adapte sans difficulté dans tous types de régions.

Ses feuilles duveteuses couplées à ses jolies fleurs blanches ou rose clair voleront tout de suite la vedette aux autres fleurs de votre jardin. Enfin, la grande mauve ou Malva sylvestris n’est plus nouvelle, car il s’agit de la fameuse guimauve. Comme le dit son nom, c’est la plus grande des trois espèces de mauve. Elle se présente en une série de coloris époustouflante allant du blanc, au bleu, passant par rose.

Les Mauves, peu exigeantes

Encore une fois, les mauves sont de plantes très rustiques qui supportent une température allant de -20 à -80 °C. Elles aiment le soleil, quoique ses tiges puissent se fragiliser à une certaine hauteur. Il faut penser à tuteurer les variétés les plus hautes pour les éviter de fléchir vers le sol. Les mauves se développent sur tout type de sol. Elles décorent à la perfection les talus et les massifs de jardin.

Mêlées à d’autres vivaces comme le géranium et les euphorbes, elles font des merveilles en bouquets naturels. En plus de son côté esthétique, les mauves présentent des vertus pharmaceutiques incroyables. En particulier, la mauve Alcée et Sylvestre ont été longtemps utilisées dans la pharmacopée populaire.

Quel entretien est plus adapté aux Mauves ?

Mauve : une plante économe en eau

En plus d’être une espèce très rustique, elle n’exige rien en entretien. Il peut paraître peu commun de ne pas arroser une plante, pourtant, ce sera cas avec cette espèce étonnante. Une fois installée sur son sol, la mauve commence à développer sa capacité de résistance à la sécheresse. En conséquence, elle ne nécessite pas du tout d’apport d’eau même en plein été.

De même, pas besoin de dépenser votre argent pour des fertilisants, car cette reine des plantes vivaces peut bien se nourrir toute seule. La seule condition qu’elle exige c’est le taillage des feuilles abîmées en période hivernale. Au cours de cette opération, il faut élaguer la plus grande prudence pour éviter de toucher les jeunes pousses.

Multiplier la mauve pour harmoniser son jardin

Les mauves ne sont pas difficiles à multiplier. Au lieu de repiquer des plantules, le mieux c’est de la laisser se développer en semis spontané. Non loin du pied mère, des plantules apparaissent souvent. Si vous voulez, quand même tenter le repiquage, vous pouvez semer des graines dans des godets. La période propice pour le faire est le mois de mars.

Le bouturage est aussi une option. Les boutures de tiges sont prélevées après la floraison. Dans ce cas, il est impératif de faire de repiquage dans un sol sableux que l’on maintient hors gel en hiver.

Si vous voulez que votre jardin ait une esthétique plus harmonieuse, restez fidèle aux mauves.