Appendicite : comment la reconnaître ?

Par Falimalala,  publié le 25 novembre 2018 à 12h53.
 3 minutes

Santé

Un symptôme possible d'appendicite. Shutterstock.com

L’appendicite ou la crise d’appendice se manifeste par une douleur aiguë au niveau de l’abdomen, dans la partie droite du nombril. C’est une maladie qui sollicite obligatoirement une intervention chirurgicale.

Qu’est-ce que l’appendicite ?

L’appendicite, c’est quoi ?

L’appendicite est une inflammation aiguë de l’appendice, qui est une petite poche en forme de ver située au niveau de la première partie de gros intestin.

Lorsque cette poche d’environ une dizaine de cm de long est obstruée par des pus ou des débris de matières fécales calcifiées, des corps étrangers, d’un calcul ou des parasites, alors des espèces de bactéries se forment. Ces derniers sont les principales sources de cette inflammation.

Cause de l’appendicite

Cette inflammation de l’appendice peut concerner toute personne de tout âge, mais la crise est plus fréquente chez les personnes âgées de 10 à 30 ans. La cause exacte de l’appendicite semble encore floue. Pourtant, nombreux spécialistes affirment que la mauvaise hygiène alimentaire est une source de cette obstruction de l’appendice.

L’irritation est aussi accentuée par la détérioration de la muqueuse intestinale ou la formation d’une tumeur au niveau de l’appendice.

Symptôme et manifestation de l’appendicite

Elle se manifeste en général par une douleur vive et persistante au niveau de l’abdomen, ou à proximité du nombril. Et lorsqu’on fait une pression dans cette partie, la douleur se favorise. À noter que l’emplacement de l’appendice varie selon la personne, en particulier chez les femmes enceintes et chez les enfants, alors la zone douloureuse est aussi variable.

Mis à part la douleur, elle se manifeste également par de la fièvre jusqu’à 38 °C, frisson, de la nausée ou vomissement, une perte d’appétit, constipation ou diarrhée. D’ailleurs, l’abdomen se ballonne et devient dur lorsqu’on le touche.

Comment diagnostiquer et traiter l’appendicite ?

Diagnostic

Si un ou plusieurs d’entre ces signes précités se produit ou en cas d’un simple doute, la meilleure chose à faire c’est de consulter un spécialiste. Cela, car seul un médecin peut confirmer si la maladie s’agit vraiment d’une appendicite ou pas. Le diagnostic de cette maladie d’appendice est souvent difficile. C’est pourquoi plusieurs méthodes pourront être effectuées.

Cela peut être une palpation du côté inférieur de l’abdomen, un toucher rectal (sauf si la personne concernée est un enfant), une résection chirurgicale rapide, un prélèvement sanguin, etc. Des examens d’imagerie comme le scanner ou échographie pourront être procédé afin de visualiser si le volume de l’appendice augmente. Si c’est le cas, les spécialistes pourra garantir que la maladie s’agit d’une appendicite.

Traitement

Si l’abdomen se ballonne et devient résistant, c’est parce que l’appendice va se briser. Dans ce cas, la personne concernée doit être impérativement emmenée dans une urgence médicale, car si la maladie n’est pas soignée à temps, elle est mortelle. Une fois que la maladie est confirmée par le diagnostic, le traitement prescrit est l’appendicectomie.

Cette procédure est une intervention chirurgicale classique qui consiste à enlever l’appendice grâce à une incision de quelques centimètres sur le côté droit du nombril ou bien par laparoscopie ou coelioscopie, une réalisation de trois incisions de quelques millimètres afin d’y introduire une mini-caméra. Jusqu’aujourd’hui, l’usage d’antibiotique comme traitement thérapeutique contre l’appendicectomie ne se révèle pas efficace.

Cette astuce à obtenu 4,08/5 à partir de 430 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles