Les points essentiels sur la migraine

Par Falimalala 
 4 minutes
Santé
Un mal de tête.

Un mal de tête. geralt/Pixabay

La migraine, contrairement à un simple maux de tête, est considérée comme une maladie et cette maladie est assez fréquente, mais très peu diagnostiquée. Quels sont donc les points essentiels à connaître sur la migraine ?

Une migraine avec ou sans aura ?

Aussi appelée migraine ophtalmique, une migraine avec aura est un type de migraine où la céphalée (mal de tête) est précédée par ce qu’on appelle une aura. Cette dernière n’est autre qu’un phénomène de nature neurologique se caractérisant par des troubles visuels (des petits trous noirs ou scintillants dans le champ visuel, des stries lumineuses, une perte de vision temporaire,…), des fourmillements ou picotements, et dure de 5 à 60 minutes.
Cependant, une migraine peut survenir tout d’un coup, sans qu’il n’y ait de signes précurseurs. Dans ce cas, on parle de migraine sans aura.

Quels sont les principaux symptômes de la migraine ?

Les symptômes de la migraine durent entre 7 et 42 heures, et les principaux sont des maux de tête intenses, une douleur pulsatile (une impression que les battements du cœur se font ressentir jusque dans la boîte crânienne), une douleur localisée sur un côté de la tête, une intolérance à la lumière et au bruit, des nausées et vomissements.

Quelles sont les causes de la migraine ?

La cause exacte des migraines reste actuellement un mystère, mais les raisons suivantes ont une influence sur celles-ci.

Une variation des taux d’hormones

Une migraine peut être causée par des variations des taux d’hormones, ou plus précisément, ces variations influencent la survenue de cette maladie. Cependant, cela ne veut en aucun cas dire que les personnes migraineuses souffrent d’anomalie hormonale.

Une surconsommation de médicaments

L’abus d’antalgique et d’antimigraineux spécifiques augmentent le risque de maux de tête chronique quotidienne.

Des raisons psychologiques

La migraine et les troubles psychologiques forment un genre de cercle vicieux. Effectivement, le stress, l’anxiété et la dépression sont des facteurs déclenchant les crises de migraine alors que quand les migraines sont intenses et répétitives, le patient devient stressé, anxieux ou dépressif.

Comment soulager la migraine ?

Avant toute chose, il est préférable de se détendre dans un endroit calme lorsque la migraine survient, de mettre une compresse froide sur le front et de faire un automassage de la tête.
Pour ce qui est des traitements médicamenteux, il en existe 2 types (qui sont complémentaire)

Le traitement de crise

Ce traitement est conçu pour soulager la douleur le plus vite possible. Il faut le prendre au début de la crise. Les traitements varient, entre autres, en fonction de l’intensité de la crise. Ainsi, pour des crises légères ou modérées, les antalgiques (sans codéine ni tramadol) comme le paracétamol et l’aspirine, et les, AINS (anti- inflammatoires non stéroïdiens) tels que l’ibuprofène suffisent largement, tandis qu’en cas de crises sévères et fréquentes, le mieux est de se tourner vers les triptans (très efficaces mais aggravent les nausées et vomissements) les vasodilatateurs puissants et les ergotamines (moins efficaces que les triptans mais moins d’effets indésirables).

Le traitement de fond

Il s’agit d’un traitement visant à réduire l’intensité et la fréquence des crises. Il est destiné aux personnes souffrantes de crises fréquentes et résistantes aux traitements de crise, et il comprend généralement des bêtabloquants (propranol, métoprolol), un antidépresseur (l’amitriptyline), un antiépileptique (le topiramate) et des antimigraineux spécifiques (la flunarizine par exemple). Il est obligatoire de prendre ce traitement tous les jours et cela, pendant au moins 6 mois.