Maladie de Charcot, une maladie dégénérative

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Un laboratoire.

Un laboratoire. DarkoStojanovic/Pixabay

Connue également sous le nom de sclérose latérale amyotrophique, la maladie de Charcot est une maladie dite neurodégénérative. C’est une pathologie qui peut conduire à la mort.

Comment se manifeste la maladie de Charcot ?

Qu’est-ce que la maladie de Charcot ?

La maladie de Charcot vient du nom du neurologue français qui a décrit la maladie. Elle est également appelée maladie de Lou Gehrig, pour rendre hommage au joueur de baseball qui a été affecté par la maladie.

Cette sclérose latérale amyotrophique affecte surtout les cellules nerveuses. L’altération des motoneurones atteint aussi bien le système nerveux central que la moelle épinière et tue les cellules, ce qui aboutit à une paralysie.

Causes et symptômes de la maladie de Charcot

Les causes de cette maladie

L’origine de cette maladie reste méconnue jusqu’à aujourd’hui et réside dans une difficulté d’identification. La première forme de cause serait liée à une hérédité. D’autres hypothèses comme le glutamate, le stress oxydatif dû aux radicaux libres ou l’apoptose sont pointées du doigt. Mais le tabac, la pratique du sport de haut niveau, les pesticides et autre sont suspectés d’être également des facteurs pouvant la déclencher. Et enfin, des recherches sont menées sur les facteurs environnementaux.

Les symptômes de la maladie

Suivant l’évolution de la maladie chez divers patients, deux formes de la maladie sont constatées avec les premiers symptômes. La première est la difficulté à réaliser des articulations ou à déglutir. Ou bien, dans d’autres cas, les premiers symptômes de la maladie seront une sensation de gêne perçue au niveau des bras ou des mains, ou des pieds.

L’évolution de la maladie de Charcot

La personne atteinte de la maladie de Charcot connaît des évolutions variables suivant chaque patient. Elle démarre souvent par la faiblesse des muscles, surtout ceux des mains, des bras et des jambes. Puis elle se poursuit vers la langue pour atteindre la respiration. L’espérance de vie diffère d’un malade à un autre et varie entre trois à cinq ans étant donné que la paralysie atteint les muscles des voies respiratoires.

Diagnostic de la sclérose latérale amyotrophique

Pour distinguer ce type de maladie neurologique parmi les pathologies semblables, un diagnostic est indispensable. Notamment, l’électromyogramme, un examen de visualisation des activités musculaires et la biopsie musculaire, pour renforcement. Les IRM permettent une vérification de l’affection et l’atteinte du cerveau ou de la moelle épinière. Ces derniers seront souvent accompagnés d’examen sanguin et d’analyse d’urine. Et d’autre part, l’aggravation de la maladie, mais également la persistance des symptômes confirmera le type de maladie.

Les divers traitements proposés

La maladie de Charcot est jusqu’à ce jour une maladie incurable, encore sans traitement définitif pour sa guérison. Par ailleurs, les traitements proposés seront en vue d’améliorer la durée de vie du malade. La kinésithérapie, la kinésithérapie respiratoire, mais aussi les myorelaxants maintiendront une souplesse, une décontraction et un bon fonctionnement des muscles du corps, et ceux de la respiration. Les douleurs perçues seront apaisées par les antalgiques.

Mais un seul et unique médicament permet une certaine efficacité pour le ralentissement des évolutions : c’est le riluzole. Il réduira les douleurs des muscles, les crampes qui surviennent fréquemment, la constipation, etc.