Pancréas enflammé: les symptômes à connaître

Par Falimalala 
 6 minutes
Santé

Le pancréas est une glande de l'abdomen secrétant, d'une part, le suc pancréatique contenant des enzymes digestives et, d'autre part des hormones comme l'insuline. Le pancréas peut être sujet à des inflammations lorsqu'il est trop sollicité.

Qu’est-ce qu’une inflammation du pancréas et quelles sont les causes de cette douleur ?

Une inflammation du pancréas ou pancréatite est une maladie se rapportant à cet organe important dans le processus de la digestion. Il produit des sucs gastriques et des enzymes intervenant dans la digestion des aliments. Il produit également de l’insuline essentielle à la régulation du taux de glycémie et une autre hormone qui est le glucagon.

Comme tout organe du corps, le pancréas peut être sujet à une inflammation s’il est trop sollicité. La consommation abusive d’alcool, un repas copieux et lourd peuvent déclencher une pancréatite.

Au même titre, les calculs biliaires, les problèmes métaboliques, des lésions internes du pancréas suite à une intervention chirurgicale, une hyperparathyroïdie peuvent être à l’origine d’une inflammation du pancréas.

Quels sont les symptômes d’une pancréatite ? Comment reconnaître un pancréas qui fonctionne mal ?

Le pancréas est situé dans la partie supérieure de l’abdomen, derrière l’estomac, ainsi, des douleurs violentes dans cette partie du corps sont le premier signe d’une pancréatite. De modérées à sévères, ces douleurs peuvent provoquer un gonflement des vaisseaux sanguins qui entourent le pancréas et à gonflement visible de la partie supérieure de l’abdomen.

Les deux maladies du pancréas les plus répandues, hors cancer

Une inflammation du pancréas se produit notamment sous deux formes: la forme aiguë et la forme chronique. Il est aussi utile de connaître les symptômes de la première forme que de l’autre.

L’inflammation aiguë du pancréas

Cette forme de la pancréatite est surtout associée à la consommation excessive d’alcool et d’excitants ainsi qu’à la présence de calculs biliaires. Le symptôme étant une forte douleur habituelle au niveau des cotes gauches. La douleur s’accentue après le repas et la prise d’alcool et s’étend dans tout l’abdomen et lorsque l’on s’assoupit sur le dos.

Semblable aux signes d’indigestion, une pancréatite aiguë s’accompagne, durant les premières phases, de nausées et vomissement. Ils se produisent après les repas, lorsque le pancréas commence le processus de digestion, mais que l’inflammation l’empêche de produire les enzymes nécessaires.

Enfin, d’autres symptômes sont couramment observés tels que des céphalées et des sensations de gène et de malaise générale.

La pancréatite chronique

L’inflammation chronique survient après de cas à fortes répétitions de pancréatite aiguë. Cette seconde forme d’inflammation entraîne davantage des complications potentiellement fatales.

Les dégâts entraînés par les épisodes de pancréatites aiguës forment des dépôts de calcium qui viennent bloquer les tuyaux du pancréas et empêcher le flux de sucs nécessaires à la digestion ainsi que la production d’insuline et de glucagon. Une soif excessive et des fortes envies d’uriner dues au manque d’insuline conduisent dans bien des cas au diabète.

La douleur abdominale se produit et persiste car les calculs appuient sur les canaux du pancréas. Une perte de poids est également observée, la peau prend une couleur pâle. Le système immunitaire s’affaiblit et détériore la santé en générale du malade en induisant une forte fatigue.

Quels sont les signes du cancer du pancréas ?

Le cancer du pancréas peut ne causer aucun signe ni symptôme aux premiers stades de la maladie. Ceux-ci apparaissent souvent quand la tumeur grossit et qu’elle provoque des changements dans le corps. D’autres affections médicales peuvent aussi causer les mêmes symptômes que le cancer du pancréas.

Bien évidemment, le diagnostic d'un cancer du pancréas doit être effectué par un médecin. Mais n'hésitez pas à consulter si vous présentez ces signes ou symptômes : jaunissement de la peau et du blanc des yeux, douleur dans le haut de l'abdomen ou du dos, selles graisseuses (stéatorrhée) qui sont volumineuses et pâles et qui flottent dans la cuvette, perte de poids inexpliquée, perte d'appétit, fatigue, nausées et vomissements, difficulté à digérer, sensation de plénitude après un repas léger, ballonnements, gaz, diarrhée ou constipation, démangeaisons, urine foncée, fièvre et tremblements, enflure des jambes.

Coment soigner une pancréatite ?

Lorsque la pancréatite aigue est déjà là, le traitement nécessite le plus souvent une hospitalisation de plusieurs jours. Un jeûne est mis en place pour pouvoir maîtriser l'inflammation du pancrés puis les aliments sont progressivemnt réintroduits.

Il est cependant tout à fait possible d'agir en prévention, que vous ayez déjà eu des problèmes de pancrés ou non. Cessez par exemple de boire de l’alcool, ou à défaut, limitez sérieusement votre consommation. Cessez de fumer. N'hésitez pas non plus à suivre un régime faible en gras, autrement dit optez pour un régime alimentaire qui privilégie les fruits et les légumes frais, les grains entiers et les protéines maigres

Dernier conseil : valable pour tout le monde, malade ou non. Buvez davantage d'eau. La pancréatite peut provoquer une certaine déshydratation. Garder une bouteille d’eau ou un verre d’eau à proximité durant la journée peut aider à se rappeler de boire plus d’eau.

Mesures pour prévenir les récidives

Les personnes qui ont subi un épisode de pancréatite causée parl’alcool devraient éviter complètement sa consommation afin de prévenirles récidives. Des dommages permanents peuvent être causés au pancréaset peuvent entraîner l’apparition de la forme chronique de la maladie.