Comment jouer à Pokémon GO depuis son PC ou son Mac

Par Benjamin 
 5 minutes
Tech
Pokémon Go

Pokémon GoNiantic

Lancé dans le courant de l’été 2016, Pokemon Go profite encore et toujours d’un certain succès.

Comment jouer à Pokémon Go sur PC en 2019 ?

Pratiqué par plusieurs millions de joueurs à travers le globe, le titre développé par Niantic évolue assez régulièrement pour maintenir la curiosité et l’envie de ses fans. Quand bien même, ceux-ci peuvent également jouer à leur jeu favori… sur leur ordinateur !

La procédure n'est pas très complexe mais il faut bien suivre les différentes étapes. Et vous devriez ensuite pouvoir profiter du phénomène Pokémon Go directement depuis votre ordinateur, que vous soyez sous Windows ou sous Mac. Voici donc ce qu'il vous faut effectuer.

Attention cela, le fait que cela soit possible ne signifie pas que c'est autorisé. Niantic voit en effet d'un très mauvais oeil les joueurs qui souhaiteraient ainsi contourner le système, même si pour certains l'intention peut être tout à fait louable. Le studio a mis en place de nombreuses mesures pour détecter les abus, notamment au niveau de la falsification des données GPS.

Les conséquences peuvent être assez fâcheuses, elles peuvent aller jusqu'à un bannissement pur et simple du compte. Pour dépanner si votre téléphone vous lâche, à la limite, mais pour jouer en trichant uniquement, c'est vivement déconseillé. Vous voilà prévenu(e).

Un émulateur Android bien pratique, Bluestacks

On pourrait croire que Pokémon Go est uniquement voué à être pratiqué sur un mobile, que ce soit sous iOS ou Android. Faux : il est en effet possible de jouer au jeu sur son ordinateur, à condition d’utiliser un émulateur. En effet, il suffit de tirer partie de la solution Bluestacks, l’actuel émulateur Android de référence, pour attraper les Pokémon sur PC ou Mac.

n réalité, puisque Pokémon Go tire obligatoirement partie du GPS de votre mobile pour fonctionner, il vous faudra également télécharger une poignée d’utilitaires en plus, dont Fake GPS Location Spoofer et KingRoot, mais aussi des fichiers APK, dont Lucky Patcher, en plus de Pokémon Go, évidemment. On vous laissera mettre la main sur la liste suscitée, et installer dans l’ordre Bluestacks, puis Kingroot. Vous n’aurez pas besoin de lancer Bluestacks dans un premier temps.

Il vous faudra par contre activer l’utilitaire King Root en priorité. Une fois le logiciel lancé, vous allez devoir cliquer sur le bouton “Try It”, puis sur “Fix Now”. Vous allez arriver sur un nouvel écran, proposant une option baptisée “Optimize Now”. Cliquez sur cette dernière, puis fermez KingRoot.

L’art de jouer avec la position GPS

Lancez Bluestocks, et repérez l’onglet “Copier des fichiers depuis Windows”. Une fenêtre va s’ouvrir, vous allez devoir aller chercher la solution Fake GPS Location Spoofer, qu’il va ensuite falloir correctement paramétrer. Rassurez-vous : ça n’a rien de bien compliqué, vous devrez simplement installer l’application en tant qu’application système, pour être ensuite en mesure de modifier votre position GPS à la volée.

C’est indispensable pour permettre à Pokémon Go de fonctionner correctement : le jeu doit en effet avoir l’impression que vous vous déplacez, sans cela, impossible de faire mouver votre personnage, et donc d’aller chasser les Pokémon. Et justement, il va désormais être temps d’installer l’APK de Pokémon Go, soit le fichier que vous auriez normalement du installer sur votre terminal Android. Pour installer puis ensuite lancer l’APK, il va falloir passer par Bluestacks.

Chargez simplement le fichier, ça fonctionne directement, sans que vous n’ayez rien d’autre à faire. Par contre, prenez bien garde à suivre la manipulation qui suit pour jouer sans problème : dans l’application Bluestacks, rendez-vous dans l’onglet “Localisation” et assurez-vous que le paramètre est réglé sur “Haute précision”.

Pokémon Go chargé, lancez Lucky Patcher, puis ensuite FakeGPS. Dans cette dernière application, rendez-vous dans les réglages, puis cliquez sur “Settings” et “Expert Mode”. A partir de là, vous allez pouvoir sélectionner votre point de départ dans Pokémon Go, signifiant que vous allez pouvoir partir à la chasse de n’importe quelle petite bestiole. C’est de la triche, certes, mais au moins, ça devrait grandement vous faciliter la tâche !

Calculateur IV, simulation d'évolution, des utilitaires bien pratiques

Comme pour tout jeu, il faut un temps certain avant d'en maîtriser les arcanes. Fort heureusement, la technologie moderne peut grandement aide. Il existe ainsi de nombreux utilitaires autour du jeu, notamment pour estimer les caractéristiques de tel ou tel Pokémon une fois évolué.

C'est un atout certain pour quiconque souhaite maîtriser le jeu dans ses moindres aspects. Ce dont rêve tout dresseur qui se respecte, non ?