Qu’est-ce que la superfétation ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Tech
Bébé

BébéPexels/Pixabay

Dans ce monde, il existe des phénomènes intriguant qui normalement ne doivent pas ou ne peut pas être possibles, mais qui existent tout de même. C’est le cas de la superfétation.

Comment une superfétation est-elle rendue possible ?

Tout savoir sur la superfétation

Il s’agit là d’un phénomène très rare dans le monde. Cela ne dit pourtant pas que ça n’existe pas. La superfétation est l’implantation d’une nouvelle grossesse dans un utérus en contenant déjà une en développement. Cela pourrait être engendré par un seul et même rapport sexuel ou par deux rapports successifs. La première conception conçoit le premier fœtus. Et logiquement, le second positionne le deuxième.

Sinon, par un seul et même coït, un premier fœtus est engendré, suivi par un autre au bout de quelques jours. C’est un procédé semblable à la conception des jumeaux, mais en une méthode un peu insolite.

On rencontre ce même phénomène chez les animaux comme les lapins, les panthères et les kangourous. Il est quand même à noter que cette modalité de gestation ne cause aucun problème négatif chez les bébés.

Déroulement scientifique

À vrai dire, la superfétation se déroule comme suit : à la fertilisation d’un ovule, un autre embryon se développe ultérieurement. Pourtant, un premier se trouve déjà incrusté dans l’utérus. Ce fait est dû à la fertilisation des ovules pendant deux cycles menstruels différents. En effet, les deux fœtus auront un âge différent.

C’est ce qui distingue ce phénomène de la gestation des jumeaux. Habituellement, lorsqu’une femme tombe déjà enceinte, ses ovaires n’envoient plus d’œufs vers l’utérus alors que le système hormonal a signalé la présence d’une grossesse.

Cependant, dans le cas d’une superfétation, c’est le corps même qui libère un autre œuf. Ainsi, selon les spécialistes, le premier embryon fertilisé est placé dans la doublure de l’utérus. Il sera suivi par le second quelques jours après.

Les cas de superfétation dans le monde

Une dizaine de cas a été constatée dans le monde entier. Les suivants sont quelques-uns :

En Australie

Une femme nommée Kate Hill a témoigné avoir vécu une superfétation en 2006 alors qu’elle portait ses deux petites filles. Elles ont été issues d’une seule et même rapport sexuel. Auparavant, elle a été victime du syndrome de Stein-Leventhal.

Il s’agit là d’une maladie liée à la perturbation de l’ovulation. Une fois un traitement pris et a réussi, Kate est tombée enceinte deux fois à la suite.

À Fort Smith dans l’Arkansas

Le même cas s’est présenté à Fort Smith dans l’Arkansas. Alors qu’elle a déjà été diagnostiquée enceinte de 8 semaines, elle retombe étrangement enceinte d’un second bébé. Pourtant, il ne s’agissait pas de jumeaux.

Selon les spécialistes, la différence des deux fécondations est d’une semaine et demie.

Autre cas

Il y a aussi ce que l’on appelle par superfétation hétéroparentale. Les deux bébés peuvent être issus de deux accouplements avec deux personnes différentes. Cela a été conçu lors de deux cycles menstruels différents au cours duquel deux ovules sont fertilisés.