Comment faire une queue d’aronde ?

Par Falimalala,  publié le 12 novembre 2018 à 9h24, modifié le 20 mars 2019 à 9h54.
 4 minutes

Bricolage

Queue d’aronde assemblée

Queue d’aronde assembléeWikipédia

Un assemblage de pièces en bois peut se faire grâce à plusieurs techniques. Mais la queue d’aronde reste la plus solide des méthodes d’assemblage.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment rassembler une queue d’aronde ?

Le principe de la queue d’aronde

La queue d’aronde est une technique très utilisée en menuiserie. Lors de la réalisation d’un tiroir, ou tout autre matériel nécessitant un angle, la queue d’aronde assemble les deux parties. À la différence de la queue droite qui est parallélépipédique, la queue d’aronde est trapézoïdale.

Elle sera tenue à l’aide d’un tenon dont12 la première pièce est en trapèze, et la seconde sera en rainure.

Les matériels utilisés pour la queue d’aronde

À l’instar des queues droites, la queue d’aronde est plus difficile à réaliser. Nous aurons besoin de quelques matériels comme la fausse équerre. Les angles de chaque matériel doivent être identiques. Par ailleurs, ce matériel, appelé également sauterelle proposera une précision d’angle.

L’usage d’une scie à dents munie d’une lame très rigide sera aussi recommandé pour la coupe. Nous aurons aussi besoin de ciseaux à bois pour dégager les mortaises. Avant toute coupe, le traçage est une étape à ne pas manquer. Celle-ci se fera avec un marqueur ou un trusquin.

Les étapes de la réalisation d’une queue d’aronde

Le traçage des contours

Nous tracerons tout d’abord, les longueurs de la queue d’aronde. Ils se feront, en fonction de l’épaisseur et du support d’assemblage.

Lorsque la mesure est prélevée, nous le reporterons sur les bouts de la pièce en traçant tout d’abord, une ligne horizontale. Ce sera à partir de cette ligne que les différentes zones triangulaires se feront.

La découpe des queues d’arondes

Les découpes seront nettes et précises. Nous maintiendrons d’abord, le bois de façon verticale. Puis, nous inclinerons la scie suivant le trait oblique. Nous commencerons ensuite à scier. Il en est de même pour toutes les coupes à faire.

Faire la découpe sur le support

Lorsque les queues d’arondes sont prêtes, nous les positionnerons sur le support, et nous rapporterons les traits sur celui-ci, à l’aide d’un cutter. Le retraçage se fera avec un crayon.

Réaliser les découpes sur le support

De la même manière que la queue d’aronde, nous commencerons par couper les lignes obliques, pour terminer à scier verticalement la profondeur.

Après, nous terminerons les différentes découpes avec des ciseaux à bois. La frappe du maillet se fait avec une progression en profondeur. Et quand les découpes sont achevées, vérifions que les deux extrémités se raccordent sans problème.

L’assemblage des deux pièces

Le travail commence en premier lieu, par le nettoyage des deux bouts. Il se poursuit par l’assemblage des deux pièces. Et pour que tout soit stable et durable, nous pouvons mettre de la colle.

Les avantages de la queue d’aronde

La queue d’aronde est devenue indispensable de nos jours. Son premier atout est la résistance qu’elle propose. C’est aussi un design bien réalisé, avec précision. Ce concept est aussi modulable. C’est-à-dire que les différentes pièces seront interchangeables. Pour les différentes formes de tenon, la personne peut juste remplacer les plaques à la base.

L’assemblage à la queue d’aronde est rapide à faire. Après la mise en place des différentes bornes, il ne sera plus nécessaire de faire un recours à des assemblages supplémentaires. De plus, ce type d’assemblage peut se retrouver sur tous les types de bois.

D’ailleurs, nous pouvons l’appliquer tant sur les ouvrages sur le chantier que sur les différents petits travaux.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (432 notes, une moyenne de : 4,22 sur 5)