Tout savoir sur l’utilisation d’une cheville à frapper

Par Falimalala 
 5 minutes
Bricolage
Cheville à frapper

Cheville à frapperInspiredImages/Pixabay

L’utilisation d’une cheville à frapper est très pratique pour une fixation sur un mur, ou sur un sol. D’ailleurs, il existe plusieurs types de chevilles qui seront adaptés en fonction de son mode d’utilisation.

Comment s’explique la simplicité d’une cheville à frapper ?

Une cheville, c’est quoi ?

Dans une installation, une cheville à frapper sert à suspendre quelque chose. Son utilisation permettra de bien poser la vis au support, avec un excellent ancrage. Dans ce cas, le matériel suspendu ne risque pas de tomber ni de glisser aussi facilement.

Quelques types de chevilles

La cheville standard

Pour le choix de la cheville, il varie en fonction de la surface à travailler, de la taille et du poids de l’objet à fixer.

La cheville standard est la plus utilisée, elle sera adaptée à toutes les façades de la maison. C’est-à-dire que son utilisation convient à tous les matériaux à percer. Les seules exceptions sont le béton cellulaire, les panneaux en aggloméré et les plaques en plâtre.

Le poids maximal de sa charge peut atteindre 50 kg, du fait qu’elle possède une paroi munie de dents. Lors de son insertion dans les parois, les dents s’ouvrent pour bien se poser.

La cheville longue

Elles ont une longueur qui varie entre 60 mm et 360 mm. Cette cheville s’adapte autant aux matériaux pleins qu’aux matériaux creux. Elle peut atteindre plusieurs cloisons. Son utilisation s’applique surtout pour les fenêtres, les portes,…

Les chevilles de réglage

Ce type de cheville se retrouve souvent sur les fixations sur le bois, ainsi que sur les matériaux pleins. Celui-ci n’inclut pas de cales ni de coins, et les ajustements réalisés sont très précis.

Les chevilles chimiques

Idéal pour les murs creux et pleins, la cheville se compose d’un durcisseur et d’une résine. Ces derniers sont injectés dans le trou de l’installation et mis en repos pour sécher. Le tout sera ensuite solidifié pour être prêt à l’emploi.

Les chevilles à frapper

Appelées aussi chevilles à clous, elles se fixent en les frappant avec un marteau, sans être obligé de passer par le perçage d’un trou. Elles sont bonnes pour la finition, la crémaillère de lattage. De plus, elles sont les plus faciles à utiliser en matière d’installation.

Elles sont composées d’une cheville avec un cou ou une vis à l’intérieur. D’ailleurs, elles s’adaptent sur les matériaux creux et pleins. Leur charge maximale est extravagante puisqu’elle peut atteindre 160 kg.

Quelle cheville pour du placo et des charges lourdes ?

Le Placo étant un matériau relativement friable, on prendra grand soin de choisir une cheville adaptée. Pour une fixation à la verticale, avec des charges n'excédant pas les 30 Kg, vous pouvez optez pour une cheville métallique à expansion. Celle-ci restera parfaitement en place.

Béton, brique, parpaing, creux ou non, choisissez bien la cheville

On l'a dit plus haut, c'est avant tout le matériau qui décide de la cheville à employer. Pour du Placo, et assimilé, vous pourrez utiliser une cheville à ailettes, une cheville crampon, une cheville à déformation, une cheville autoperceuse à expansion, une cheville à visser, une cheville à expansion (Molly) ou une cheville à verrouillage de forme.

Dans des matériaux creux, on optera pour la cheville crampon, la cheville plastique à expansion, la cheville nylon à déformation, la cheville métallique à expansion, la cheville bi-composant à déformation, la cheville à verrouillage de forme ou la cheville métallique à grande expansion.

Enfin, dans des matériaux pleins, préférez le collier cheville, la cheveille polypropylène avec collerette, la cheville nylon à expansion, à expansion et ancrages, à frapper, la cheville métallique à griffes ou la cheville métallique à expansion.

Quelle vis pour quelle cheville ?

Les vis doivent évidemment être adaptées à la cheville choisie. Dans la majorité des cas, il conviendra de prendre en considération le diamètre et la longueur de la vis, en fonction de celui de la cheville et de sa longueur. La vis doit être au moins aussi grande que la cheville, voire légèrement plus longue pour une meilleure fixation.

Dans des matériaux durs, le diamètre du trou de perçage et celui de la chevile doivent être équivalents. Dans un matériau creux ou friable, le diamètre du trou doit être légèrement inférieur à celui de la cheville.

Comment mettre en place une cheville à frapper ?

La fixation d’une cheville s’accompagne d’outils variés. Ces derniers permettent de le fixer sans problème. Notamment, le marteau, la perceuse, le tournevis, ainsi que des protections comme le masque, le casque, le bouchon,….

Pour l’installer, nous devons tout d’abord repérer l’endroit exact à travailler. La suite sera de faire un trou à l’aide d’une perceuse. Elle se fera à un diamètre près de la cheville à frapper. Puisqu’une cheville à frapper est déjà munie d’une vis, il suffit de l’enfoncer dans le trou. Enfonçons-les à l’aide du marteau. Le corps de la cheville à frapper s’étendra pour occuper tout le trou.

Où trouver des chevilles ?

Un simple rayon bricolage dans une grande surface proposera des chevilles. Bien évidemment, si vous cherchez des types et des références bien précises, il vous faudra passer par un magasin de bricolage digne de ce nom. N'hésitez pas à demander conseil à un vendeur. Il saura vous aiguiller si vous avez un doute sur le type de fixation à mettre en place.