Mon chien perd ses poils : que faire ?

Par Falimalala 
 5 minutes
Entretien
Un chien qui aboie

Un chien qui aboiedahancoo/Pixabay

La chute de poils est un problème répandu chez nos amis canins. Cet article vous montre comment réagir si vous commencez à constater que votre toutou perd beaucoup de poils.

Que faire pour lutter contre la chute des poils d'un chien ?

La chute des poils peut avoir différentes causes, qu’il faudra identifier afin de réagir plus efficacement.

Pourquoi le chien perd-il ses poils ?

La mue chez le chien, quand ? comment ?

La perte de poils n’est pas forcément grave chez les chiens, car il correspond la plupart du temps à un cycle naturel. Vous avez peut-être constaté que votre toutou avait tendance à perdre ses poils surtout au printemps et à l’automne. Cette chute saisonnière est appelée la mue.

Durant cette phase, le système hormonal du chien est régi par les facteurs externes, comme la température. Le pelage de l’animal s’adaptera alors à la saison. Il sera ainsi plus épais durant l’hiver et léger pendant les beaux jours. Il est indispensable de brosser le chien un peu plus que d’habitude pour le débarrasser des poils morts.

Tous les chiens ne muent pas en Hiver et en Été

La mue ne touche cependant pas toutes les races de chien. Les caniches échappent par exemple à ce phénomène saisonnier. D’autres en revanche sont confrontés à des « fausses mues », c’est-à-dire qu’ils perdent leurs poils en permanence.

Ces dernières se révèlent gênantes aussi bien pour les propriétaires de chien que pour leur animal. Il existe cependant plusieurs solutions pour limiter la fausse mue chez le chien.

Les astuces pour limiter la fausse mue tout l'année

Voici quelques solutions pour limiter la chute de poils de votre chien :

  • Brossez ses poils régulièrement, avec une brosse adaptée, comme la Furminator. Évitez cependant de brosser trop fort afin de ne pas irriter la peau de votre chien. Le brossage permet d’enlever efficacement les poils morts, mais aide également à maintenir le pelage de votre animal en parfaite santé.
  • Évitez de lui donner le bain trop fréquemment au risque d’assécher ses poils. Ce qui va alors augmenter la perte de poils. Utilisez dans ce cas des shampoings adaptés pour la race canine. N’ayez jamais recours à votre propre shampoing ou à un shampoing pour bébé pour laver les poils de votre toutou. Ils ne sont tout simplement pas adaptés et risquent au contraire de causer du tort à son pelage.
  • Privilégiez une alimentation de qualité pour votre toutou. Elle doit être riche en vitamines, mais aussi en acides gras afin de réduire la perte de poils. Une bonne alimentation contribue également à améliorer la qualité de ses poils. Vous pouvez pour cela avoir recours à des compléments alimentaires prévus spécialement pour les chiens. Demandez conseil à votre vétérinaire pour connaître les besoins nutritifs de votre animal.
  • Si la chute de poils est causée par du stress, aussi bien aigu que chronique, vous devrez faire appel à un comportementaliste canin afin d’aider votre toutou à aller mieux. Le stress peut inciter ce dernier à se lécher trop souvent, ce qui induira très certainement une perte de poils plus conséquente. L’utilisation d’un diffuseur de phéromones pourra être envisagée pour réduire le stress de votre animal, grâce à ses vertus apaisantes.

Qu'est-ce que la pelade du chien ? Comment soigner cette maladie ?

La pelade désigne normalement une maladie auto-immune rare du chien portant le nom d’Alopecia areata. Mais, par abus de langage, on désigne souvent par pelade toute perte de poils anormale appelée alopécie par les vétérinaires.

Des plaques de peau sans poil

Cette perte de poil laisse au pelage du chien un aspect dénudé. Elle peut être partielle – pelage clairsemé – ou totale – certaines zones sont totalement dépourvues de poil -.

Des causes très diverses, du grattage intempestif à l'infection

Plusieurs mécanismes peuvent être à l’origine d’une alopécie. On citera notamment les grattages intensifs, une inflammation superficielle du poil (folliculite), une interruption du cycle pileux ou une anomalie du follicule pileux.

Des traitements très variés pour ces pertes de poils

Dans tous les cas, si votre chien perd ses poils de façon anormale, consultez votre vétérinaire. Après un examen clinique de votre chien et d’éventuels examens complémentaires, il pourra poser un diagnostic et mettre en place un traitement adapté : des antibiotiques en cas d’infection bactérienne, un antiparasitaire en cas d’infestation par des parasites, un acaricide en cas d’infection par des acariens, un traitement hormonal de substitution en cas d’hypothyroïdie, un régime d’éviction en cas d’allergie alimentaire…

Rien qu'à l'évocation de cette liste de traitements possibles, vous avez compris la nécessité de la consultation chez le vétérinaire !