Quelles formules de politesse dans un courrier ?

Par Falimalala 
 5 minutes
Famille
Papier et stylo

Papier et styloFrre-Photos/Pixabay

Lettre de candidature, courrier professionnel ou mail : toutes ces correspondances commencent et se terminent par une formule de politesse. Même s'il ne s'agit pas de l'élément le plus déterminant de la missive, mieux vaut connaître les règles.

Lettre de candidature, courrier professionnel ou mail : toutes ces correspondances commencent et se terminent par une formule de politesse. Même s'il ne s'agit pas de l'élément le plus déterminant de la missive, mieux vaut connaître les règles.

Quelle formule d’appel employer ?

La formule d’appel est le mot ou l’expression désignant l’identité et la qualité du destinataire du courrier. Elle permet d’identifier la nature de votre relation avec le destinataire dès le début de la lettre.

Madame ou Monsieur

Cette formule d’appel est la plus adéquate si la missive s’adresse à un(e) inconnu(e). À noter que depuis l’instauration d’une loi récente, l’emploi du titre « Mademoiselle » n’est plus recommandé dans les correspondances officielles. Le titre Madame ou Monsieur commence toujours par une majuscule.

Cette formule d’appel s’écrit également telle quelle, sans ajouter le nom de la personne.

Cher Monsieur ou Chère Madame

Si vous entretenez une relation plutôt amicale avec le destinataire, cette formule d’appel convient mieux au début de votre lettre. Là aussi, il est inutile d’ajouter le nom de la personne après la formule de politesse.

Madame/Monsieur

Vous ne savez pas si le destinataire est une femme ou un homme ? Dans ce cas, mettez cette formule d’appel en début de votre courrier. Cela vous éviterait bien de soucis.

Si le destinataire jouit d’un titre en particulier du fait de son travail ou de sa position sociale, utilisez ce titre dans la formule d’appel. Par exemple, écrivez, Monsieur le Maire, si vous écrivez au maire de votre ville ; Monsieur le Député, s’il s’agit d’un député, etc.

Comment terminer une lettre ?

Les règles de savoir-vivre en Europe imposent le recours à une formule de politesse finale, en clôture de votre courrier. Il s’agit de témoigner encore une fois de votre respect envers le destinataire et de le saluer de manière cordiale, amicale ou professionnelle.

Dans l'attente de votre réponse

Si votre courrier appelle une réponse, on ne manquera pas de le rappeler, par l'expession consacrée "Dans l'attente de votre réponse" ou une autre similaire, avant de terminer comme il se doit son écrit.

La structure de cette salutation finale demeure inchangée : elle se présente sous la forme d’une phrase avec une tête facilement identifiable, une partie verbale et la formule finale. La phrase contient aussi la formule d’appel pour désigner le destinataire.

Voici quelques exemples :

  • « Je vous prie d’agréer, Monsieur (ou Madame), l’expression de mes sentiments distingués »
  • « Croyez, Madame (ou Monsieur), à mes sentiments les meilleurs »
  • « Veuillez recevoir, Monsieur l’Ambassadeur, l’assurance de ma considération distinguée »

Je vous prie d'agréer, Salutations distinguées

La formule de politesse finale doit prendre en compte le titre et la qualité du destinataire. Elle peut donc être quelque peu différente pour certains courriers.

  • Si vous écrivez au Pape, par exemple, il convient de terminer votre lettre comme suit : « Je vous prie d’agréer, très Saint-Père, l’expression de mon immense dévotion »
  • A un colonel ou un général de l’armée : « Veuillez agréer, mon Colonel (ou mon Général), l’expression de ma plus haute considération ».

Quelle formule de politesse pour un mail ?

Sur internet, les règles de bonne conduite en matière de correspondances changent un peu.

Écrivez juste Madame ou Monsieur, si le destinataire vous est inconnu, puis commencez immédiatement votre lettre sans dire Bonjour. Oui, sans dire Bonjour. En effet, le bonjour sur un courrier électronique est très souvent omis, à dessein. C'est moins formel comme support, de fait moins formel dans les formulations. Cela ne saurait pourtant, évidemment, empêcher de montrer un minimum de respect, a fortiori si vous écrivez à votre hiérarchie, à un client ou autre.

A la fin du mail

La formule finale « Cordialement » est la plus adéquate pour les simples connaissances, collègues et inconnus. Bien sûr, vos destinataires apprécieront aussi des expressions plus formelles, comme « Sincères salutations », «Bien à vous » ou « A bientôt ».

Assurez-vous seulement d’employer une formule de politesse finale en adéquation avec les liens qui vous unissent au destinataire et à son titre. Comme vous le faites dans la vie de tous les jours oralement, en vérité. Nul besoin de trop se formaliser dans un courrier électronique, mais veillez à ne pas commettre d'impair qui vous placerait dans une situation délicate par la suite.

D'autres exemples de phrases et formules de politesse

Vous trouverez facilement sur Internet des exemples de formules de politesse, adaptées même à votre interlocuteur. N'hésitez pas à faire le tour, cela vous permettre aussi de varier lesdites formules. Si vous avez l'habitude d'écrire du courier, électronique ou non, il pourrait être appréciable que vous ayez une bonne variété de formules de politesse à votre disposition pour ne pas tourner en rond.

Les sites proposent le plus souvent des modèles de lettres tout faits, pour répondre à tel ou tel besoin bien précis. Avec les formules d'usage en introduction et en fin de courrier. Il serait dommage de passer à côté.